Visite du ministre de l’Industrie et du Commerce à Porto-Novo: Serge Ahissou fier du personnel de la Ddic Ouémé/Plateau

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou était à Porto-Novo, vendredi 13 avril dernier, dans le cadre de la tournée nationale qu’il a entreprise pour aller au contact de ses structures sous-tutelle. Il a visité la direction départementale de l’Industrie et du Commerce (Ddic) de l’Ouémé et du Plateau où il a félicité et encouragé le personnel à continuer dans l’effort.

LIRE AUSSI:  Assistance de la Fondation Mtn Bénin aux ménages à Bassila: Des kits de lampes solaires offerts aux populations d’Aoro

C’est un personnel jeune, discipliné et dévoué à la tâche en dépit de ses difficultés et problèmes que le ministre de l’Industrie et du Commerce a découvert ce vendredi 13 avril à 20 h, à cette étape de sa tournée nationale, à la direction départementale de l’Industrie et du Commerce (Ddic) de l’Ouémé et du Plateau basée à Porto-Novo. Serge Ahissou a félicité les vingt-trois agents, toutes catégories confondues, de cette direction qui, malgré l’heure très avancée, se sont mobilisés autour de leur directeur départemental Appolinaire Togbadji pour l’accueillir. Il les encourage à maintenir le cap pour l’atteinte des objectifs au titre de 2018 qu’il a assignés à cette structure sous-tutelle.
« Je suis venu vous porter un message d’accompagnement et d’espoir que demain sera bon. Mais rien de bon ne peut se faire s’il n’y a pas un minimum de rigueur et de sérieux », a fait savoir le ministre. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’il a entrepris depuis plus d’une semaine, dit-il, cette tournée nationale pour aller au contact des réalités de ses structures sous-tutelle dans tout le pays et remobiliser tout le personnel autour des défis du secteur de l’industrie et du commerce inscrits dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). Certains axes stratégiques de ce Pag tels que la création de nouvelles structures dans plusieurs communes du Bénin sous la tutelle du département ministériel, la mise en valeur des projets novateurs, la réduction du secteur informel, la meilleure organisation du commerce transfrontalier, la réorganisation de la filière cajou et sa meilleure vulgarisation pour mieux capter des investisseurs sont autant de défis qui attendent d’être relevés par le ministère afin de jouer sa partition dans la réalisation du Pag au niveau du sous-secteur industrie et commerce. A ce titre, le ministre Serge Ahissou insiste sur le projet de mise en valeur de la source thermale de Hêtin-Sota dans la commune de Dangbo. Selon lui, le ministère doit voir l’exploitation qui peut être faite de cette ressource naturelle aujourd’hui abandonnée.

Maintenir le cap

Bien conscient de l’importance de ces défis, le directeur départemental de l’Industrie et du Commerce de l’Ouémé et du Plateau a assuré le ministre de la détermination de tout son personnel à l’accompagner pour l’atteinte des objectifs fixés au ministère dans le Pag. Appolinaire Togbadji a annoncé que c’est dans cette dynamique que sa structure effectue mieux que par le passé des descentes régulières sur le terrain dans le cadre du suivi et de l’assainissement de l’environnement des activités industrielles et commerciales. Boulangeries, marchés, officines de pharmacie et autres sont régulièrement écumés par son personnel dans les deux départements. Ce qui a permis d’arraisonner une importante quantité de produits et de denrées alimentaires avariés des marchés ainsi que de médicaments périmés dans les officines. Le ministre et sa délégation ont pu voir ces produits arraisonnés et dont les propriétaires sont attente d’être verbalisés conformément à la procédure en la matière, renseigne le directeur départemental Appolinaire Togbadji. Il entend poursuivre ces opérations avec toute son équipe pour protéger, dit-il, la santé de la population. Il promet aussi de mettre un accent sur les séances de sensibilisation à l’intention des opérateurs économiques sur les différents textes de loi organisant leurs secteurs d’activités respectifs.
Appolinaire Togbadji n’a pas manqué d’évoquer les problèmes et difficultés qui perturbent le bon fonctionnement de sa structure. Il cite, entre autres, l’indisponibilité du réseau Internet depuis décembre 2017, la rupture fréquente du stock de cartes professionnelles de commerçant à la direction générale du Commerce, le manque de réactifs pouvant détecter la présence du bromate de potassium dans le pain et l’insuffisance et la vétusté du matériel informatique, roulant et des mobiliers de bureau. Le directeur départemental de l’Industrie et du Commerce de l’Ouémé/Plateau a été rassuré par le ministre qui promet d’apporter des solutions pour faire face aux difficultés dans la mesure du possible

LIRE AUSSI:  Championnat régional Handisport challenge: Le Bénin reçoit la Côte d’Ivoire