Visite de travail : Le point de la diplomatie économique du chef de l’Etat en Chine

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


La visite de travail effectuée par le chef de l’Etat en République populaire de Chine a été l’occasion pour lui de prendre de nombreux contacts avec des investisseurs afin que ceux-ci accompagnent le développement du continent et tout particulièrement les programmes et projets de développement du quinquennat en cours.

LIRE AUSSI:  Zimbabwe: Le ‘’crocodile’’ est le messie !

« De manière générale, mon séjour en Chine s’est bien déroulé. Il m’a paru très fructueux. Je saisis l’occasion pour remercier les autorités chinoises pour la qualité de leur accueil et de l’organisation des différentes rencontres». Cette satisfaction marquée par le président Patrice Talon à son retour à Cotonou, après sa visite en République populaire de Chine, illustre la qualité des échanges qu’il a eus dans ce pays. Echanges dont la finalité est de parvenir à trouver de nouveaux investissements plus bénéfiques. Mais avant de se lancer dans cette série de rencontres et d’échanges, le chef de l’Etat béninois, en sa qualité d’invité d’honneur du deuxième Forum sur l’investissement en Afrique organisé par le gouvernement chinois, la Banque mondiale et la Banque de développement de Chine, a prononcé une allocution historique dans laquelle « il a plaidé pour l’investissement productif rentable en Afrique comme axe pouvant permettre de lutter efficacement contre la pauvreté et créer la prospérité dans nos pays». Le point de cette visite fait par le ministre en charge des Affaires étrangères indique que le chef de l’Etat considère que «lorsqu’on fait le bilan de l’aide publique au développement au cours de ces dernières années, on constate que les résultats escomptés n’ont pas été au rendez-vous. Donc, il y a lieu aujourd’hui de se focaliser sur les investissements productifs rentables qui peuvent permettre de restructurer nos économies, et de créer la richesse». Ce plaidoyer pour le continent africain, il l’a fait, soutient Aurélien Agbénonci, avec un point d’honneur sur son pays en présentant les atouts dont recèle le Bénin en matière de stabilité politique, de gouvernance démocratique, mais aussi ses potentialités sur le plan agricole, touristique auquel il faut ajouter la détermination des Béninois à en finir avec la pauvreté.

LIRE AUSSI:  Campagne présidentielle 2021: Talon expose son ambition pour Avrankou et Adjarra

Devenu un ardent défenseur du secteur privé au cours de ses sorties, le président Patrice Talon a aussi fait un plaidoyer pour que les investisseurs des secteurs public et privé s’engagent sans plus tarder dans des partenariats avec notre pays, pour y investir massivement, poursuit le ministre des Affaires étrangères. Il leur a même démontré, «que c’est en menant des investissements structurants qu’on peut changer le cours des choses et arrimer à la fois le continent mais surtout notre pays au reste du monde». Il a aussi exposé les programmes phares de son quinquennat en mettant un accent particulier sur les domaines agricole et énergétiques, mais aussi dans le domaine de l’innovation et du savoir et dans une certaine mesure des infrastructures.

Ouverture d’un bureau commercial en Chine

L’un des gains majeurs de ce séjour en terre chinoise de la délégation béninoise, c’est l’ouverture dans les prochaines semaines dans ce pays, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib), du premier bureau commercial du Bénin à Shenzhen, considéré comme un centre d’affaires où plusieurs acteurs qui font l’économie mondiale sont présents, d’un bureau commercial. Lequel aura pour vocation de faciliter l’entrée vers le Bénin d’investisseurs chinois, mais aussi l’entrée sur le marché chinois d’acteurs économiques béninois pour faire prospérer les affaires dont ils sont promoteurs. Il s’agit, dira le ministre Agbénonci, au cours de son point, d’un séjour assez tonique, au pas de charge, fait de rencontres avec des personnalités politiques dont le vice-premier ministre chinois, le président de la Banque mondiale, des autorités politiques de la province de Guangdong, ainsi que des chefs d’entreprise, les responsables de la banque chinoise de développement, des responsables de banque. Plusieurs zones économiques et des entreprises ont été aussi visitées avec à la clé, une série d’entretiens pratiquement tous les jours, révèle-t-il. D’autres missions conduites par des membres du gouvernement présents dans la délégation ont été aussi déployées dans d’autres provinces de la Chine pour des missions prospectives. Au terme de cette visite, le patron de la diplomatie béninoise note «la détermination d’un homme», qui a travaillé au pas de charge, à une cadence accélérée que seuls des acteurs du développement sont capables de démontrer et en vient à la conclusion que la diplomatie économique est une chose bien possible et que le président Patrice Talon en a donné la preuve au cours de son séjour en République populaire de Chine.