Visite de terrain du ministre de l’Energie: Les chantiers de Maria Gléta et de Wapco avancent

Par Pintos GNANGNON,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le ministre de l’énergie Jean Claude Houssou, et sa suite sur le chantier de Maria-gléta

Le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou, a visité, ce mardi 3 juillet, les chantiers de construction d’une nouvelle centrale de 140 mégawatts à Maria Gléta et du centre d’information et le coordination du système d’échange d’énergie électrique ouest-africain (Wapco) à Abomey-Calavi. Les travaux avancent normalement, a-t-il constaté.

LIRE AUSSI:  Tournoi international des centres de formations de football U-17: Une compétition pour détecter les jeunes talents

Le chantier de construction de la centrale électrique d’une capacité de 140 mégawatts démarrée il y a six mois, avance normalement. C’est ce qu’a constaté, ce mardi, le ministre de l’Energie à la faveur d’une descente sur le terrain.

Le coordonnateur du projet de construction d’une nouvelle centrale 120 MW, Josué Emerick Tokoudagba, rappelle que la centrale en construction doit fonctionner à la fois avec du gaz et du fuel. Les travaux seront achevés dans les délais contractuels, a-t-il assuré.
Ce que confirme le directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), Laurent Tossou, qui rassure que le planning établi est scrupuleusement respecté sur ce chantier qui utilise environ 450 personnes. Ces travaux, une fois terminés, apporteront un plus à la Sbee, espère-t-il.
Le maire de la commune d’Abomey-Calavi, Georges Bada, rassure ses administrés et leur dit que ce chantier permettra de mettre à leur disposition de l’électricité à moindre coût. Il remercie le gouvernement pour son souci permanent de faire conjuguer le délestage au passé. Il affirme que les populations ne manqueront d’apporter leur soutien aux réformes entreprises par le gouvernement du Nouveau départ.
Le préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, s’est dit fier de représenter un gouvernement qui, à travers son programme d’action, initie d’importants projets de développement. Cette centrale de 140 MW qui desservira non seulement Abomey-Calavi, mais aussi d’autres localités, est très bénéfique pour le bien-être des populations béninoises.
« Je suis satisfait de ce que j’ai vu sur le chantier », s’est réjoui le ministre Jean-Claude Houssou qui ajoute qu’aucun morceau ne sera lâché dans ce travail qui tient à cœur au président de la République, Patrice Talon.
Il apprécie le taux d’exécution des travaux qui est à 45 % après 195 jours de travaux. Une performance qui, selon Jean-Claude Houssou, est la manifestation de l’évolution du programme d’action du gouvernement.
Le ministre de l’Energie annonce qu’en septembre prochain, il reviendra sur le chantier, car le matériel sera acheminé sur le chantier et la mise en place va continuer.

LIRE AUSSI:  Quinzaine d’actions urgentes contre l’hépatite virale: Une synergie d’actions pour l’éradication du mal

Carrefour ouest-africain de l’électricité

Le ministre de l’Energie a également visité le chantier de construction du centre d’information et de coordination du système d’échange d’énergie électrique ouest-africain à Abomey-Calavi, qui constitue la deuxième phase de l’installation du marché régional de l’électricité dans les pays de la Cedeao. Ce marché est créé pour résoudre le problème de la répartition inégale des ressources énergétiques entre les pays et pour combler le fossé entre l’offre et la demande d’électricité. A terme, il vise l’intégration régionale du secteur électrique ouest-africain.
Le chantier de construction du centre d’information et coordination du système d’échange d’électricité ouest-africain lancé le 17 janvier 2017 devra durer 33 mois.
Le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, rappelle que sa visite sur ce chantier se fait à double titre. D’abord, il y est en tant que représentant du gouvernement béninois, mais aussi en tant que président du Conseil des ministres de l’Energie du marché régional de l’électricité.
Il affirme que la réalisation de ces travaux est une fierté pour le Bénin qui devient ainsi un centre névralgique pour le marché du système d’échange électrique ouest-africain. Le ministre a reçu l’assurance sur place que les travaux vont prendre fin dans le délai prévu.