Visite de prise de contact du ministre de l’Environnement dans les structures sous tutelle: Pour galvaniser le moral de la troupe

Par Pintos GNANGNON,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministre de l’Environnement chargé de la Gestion des Changements climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et forestières, Théophile Worou était hier jeudi 25 juin à la direction générale des Forêts et des Ressources naturelles(DGFRN). C’était pour galvaniser le moral de la troupe afin de faire face aux défis à relever dans son département ministériel.

LIRE AUSSI:  Visite à Cotonou de la présidente Kersti Kaljulaid: L’Estonie prête à accompagner le Bénin

Après sa prise de fonction, il y a cinq jours, le ministre de l’Environnement, de la gestion des Changements climatiques du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et forestières, Théophile Worou a décidé de se rapprocher de ses collaborateurs pour les écouter sur les problèmes qu’il connaît déjà parce qu’ayant toujours servi pendant longtemps comme responsable au ministère dont il a désormais la charge.

Le secrétaire général du syndicat du personnel de ladite direction, Abdel Aziz Baba-Moussa a invité le nouveau ministre à confirmer tout le bien que les travailleurs peuvent penser de quelqu’un promu au sein de sa propre famille professionnelle et qui connaît les difficultés du milieu. Malgré cet appel, il n’a pas manqué de rappeler quelques problèmes qui lui tiennent à cœur et qu’il souhaiterait voir réglés. Il s’agit de l’insuffisance du personnel, de la pénurie du stock de la tenue de travail.
Abdel Aziz Baba-Moussa a surtout déploré l’ingérence du politique dans la gestion de la nature, ce qui fait qu’aucune forêt n’est intacte aujourd’hui. Il a affirmé que récemment, un homme politique aurait décidé de déclasser une forêt et qu’un autre aurait été déclaré propriétaire d’une autre forêt.
Le secrétaire général du syndicat des agents des Eaux et Forêts a informé le ministre de la situation d’insécurité totale et des risques auxquels les agents font face dans l’exercice de leurs fonctions.
Le directeur général de l’Office national du bois (ONAB), Clément Kouchadé, a, quant à lui cité trois défis majeurs qui doivent être réglés dans les meilleurs délais. Il s’agit de la mécanisation du reboisement pour lequel il souhaite qu’une subvention soit accordée à sa direction pour l’achat de matériel adéquat. Il a également évoqué la relecture de la Convention conclue avec IBB-SA qui est arrivée au terme de sa cinquième année.
Le directeur général de l’ONAB a sollicité qu’un certificat de gestion durable des forêts soit établi.
Le directeur général des Forêts et Ressources naturelles, Théophile Kakpo a rappelé quant à lui que les Eaux et Forêts sont la plus vieille administration para- militaire du Bénin qui est surtout représentée depuis le niveau départemental jusqu’aux hameaux.
Théophile Kakpo a énuméré comme défis à relever par sa direction, l’accroissement de stratégies au niveau de la couverture nationale, la mobilisation des ressources et le renforcement du personnel forestier.
Le ministre Théophile Worou, après avoir écouté les différents responsables des structures sous sa tutelle s’est voulu rassurant avant d’affirmer qu’il est conscient de ce que le personnel exprime comme doléances, puisqu’il connaît les problèmes évoqués.
Il a affirmé que sa visite a pour objectif de l’encourager à travailler davantage et pour cela, il a sollicité l’engagement de chacun pour la réussite des défis communs.

LIRE AUSSI:  Crise à Wémèxwé: Seule l'aile dissidente a signé le protocole d'accord