Validation du rapport d’évaluation des capacités:Un tournant décisif en matière de GRD au Bénin

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


L’atelier de haut niveau sur la Gestion axée sur les résultats de développement (GRD) en lien avec l’évaluation des progrès enregistrés dans le domaine par le Bénin en avril 2014, a pris fin vendredi 23 janvier dernier à Cotonou. Organisée grâce à l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD), cette rencontre qui a démarré 24 heures plus tôt, a permis de consolider la Communauté béninoise de pratiques de la Gestion axée sur les résultats de développement (Cop-Bénin).

LIRE AUSSI:  Drame à Parakou: Un père et ses deux enfants décèdent d’une intoxication

Avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD), l’initiative pour les Résultats en Afrique (Afrik4R) a été développée pour servir de cadre d’action dans la réalisation du programme de la transformation de l’Afrique par l’utilisation de l’approche de la GRD. C’est grâce à la Communauté africaine des pratiques de la Gestion axée sur les résultats de développement (AfCop-GRD) dont la mission consiste à assurer le renforcement des capacités de ses pays membres. Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de ce processus et de la maximisation de ses effets sur le terrain, l’AfCop-GRD a inscrit dans sa stratégie, l’installation des communautés des pratiques aux niveaux régional et national. Dynamique à laquelle le Bénin a adhéré pleinement avec l’avènement de sa Cop-GRD dont l’atelier qui a eu lieu en avril 2014, a permis de procéder à l’évaluation des performances obtenues dans les domaines de la santé, de l’éducation, des transports, des infrastructures et de l’énergie. C’est à la validation du rapport issu de ladite évaluation en matière de GRD, qu’a été consacrée la rencontre qui s’est achevée vendredi dernier. En l’absence de son collègue de l’Economie et des Finances, c’est le ministre de la Santé, Dorothée Kindé Gazard qui a procédé à la clôture de ses travaux.

LIRE AUSSI:  Soins de santé oculaire: Des équipements techniques modernes promis à l’hôpital de Tinré

En conclusion du processus amorcé depuis 2001, l’atelier a consolidé la Cop-GRD/Bénin. Il marque un tournant décisif pour la gestion axée sur les résultats de développement au Bénin dont les points essentiels portent sur la planification stratégique, la budgétisation axée sur les résultats, la capacité institutionnelle à fournir des biens et services, le suivi et évaluation, le système d’information et les capacités statistiques, le leadership et la redevabilité.
Par ailleurs, l’atelier avait pour objectifs, d’assurer le renforcement du leadership, pour la gestion axée sur les résultats de développement à tous les niveaux et un consensus sur les priorités et l’amélioration de la mise en œuvre des politiques régionales ciblées par rapport au commerce, au climat des affaires, à la gestion des finances publiques. Ses participants, les responsables de haut niveau de l’administration béninoise, du secteur privé et des organisations de la société civile de même que toutes les parties prenantes ayant participé de façon active au lancement de la CoP-Bénin pour identifier les initiatives par les résultats rapides. Ils ont aussi réfléchi sur une stratégie de mobilisation des ressources et des parties prenantes, développé un plan de suivi et un calendrier d’exécution, puis adopté le plan d’action triennal. En dehors de la validation du rapport d’évaluation des capacités du Bénin à laquelle ils ont procédé, les participants ont aussi fait quelques recommandations.
Des recommandations

LIRE AUSSI:  Pour avoir amélioré la qualité de ses prestations:Novotel Cotonou Orisha hôtel reçoit sa 4e étoile

En marge des travaux de l’atelier de haut niveau, des recommandations ont été formulées. Il s’agit de mettre à contribution les directeurs de la Programmation et de la Prospective pour prévoir une ligne pouvant permettre la prise en charge des activités d’informations sur la GRD dans les budgets des ministères. De les amener à veiller à la prise en compte du volet statistique dans les projets. Il faudra systématiser les rapports d’achèvement des projets dans les ministères, prendre les options concernant le statut de la CoP-Bénin pour permettre au Parlement d’agir. M.G.