Université d’Abomey-Calavi:L’amphi Alassane Ouattara bientôt inauguré

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


La construction de l’amphi Alassane Ouattara sur le campus d’Abomey-Calavi, démarrée il y a seulement quelques mois, est déjà achevée. Hier mardi 13 janvier, le président de la République s’est rendu sur le site pour constater de visu la fin des travaux.

LIRE AUSSI:  Droit et équité: Le pouvoir judiciaire bousculé

Il aura fallu seulement huit mois pour que l’amphithéâtre en construction sous financement propre du président ivoirien Alassane Ouattara soit entièrement achevé. Hier, le président de la République s’est rendu en personne à l’Université d’Abomey-Calavi afin de se convaincre de la fin effective des travaux. «Nous avons ici un amphi qui peut contenir au même moment 1200 étudiants, à raison de 400 par niveau puisque nous avons trois niveaux», a indiqué François Abiola, ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur qui considère la construction de l’infrastructure comme une contribution importante pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement à l’Université d’Abomey-Calavi. Le coût global de l’ouvrage est estimé à 520 millions de francs CFA. Il s’agit d’un bloc pédagogique de type R+2 composé de trois amphis d’une capacité de quatre cents places chacun et présentant une architecture identique à celle de l’amphi UEMOA. Sa construction est la concrétisation d’une promesse du président de la République de Côte d’Ivoire annoncée le 9 mars 2013 lors de sa distinction au titre honorifique de Docteur Honoris Causa de l’Université d’Abomey-Calavi.

LIRE AUSSI:  Promotion et maintien de la paix dans le monde: Les œuvres de développement comme nouveau chemin

«Je suis venu vous féliciter. L’argent aurait pu être utilisé pour autre chose. Vous avez rehaussé le Bénin et sa démocratie car le cri de cœur que nous lançons tous les jours est que nous renforcions la qualité de notre gouvernance. Dans l’enceinte de cette même université, certains partenaires ont voulu nous aider mais on n’a pas pu construire», déclare le président de la République. Boni Yayi a exprimé sa satisfaction et sa fierté de voir le bâtiment construit dans les meilleurs délais. «Ce qui nous reste est que nous puissions arrêter le jour où il viendra constater qu’en réalité cet amphi comme tant d’autres constitue des instruments d’intégration économique, politique et social de notre sous-région», affirme-t-il, annonçant que l’ouvrage pourrait être réceptionné en marge du sommet de l’UEMOA, prévu pour le 19 janvier prochain à Cotonou.
Ce geste du président Alassane Ouattara, expliquait Gnamian Konan, ministre ivoirien vise à accompagner les efforts du gouvernement béninois pour offrir à la jeunesse béninoise et celle de la sous-région les conditions d’études et de formations adéquates.