Traitement de la Covid-19: La dexaméthasone pour les patients gravement malades

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les patients gravement malades de la Covid-19 sont traités désormais à base de la dexaméthasone. Une avancée de la technologie dont l’Organisation mondiale de la Santé se satisfait en attendant la poursuite des recherches pour donner les orientations sur comment utiliser ce médicament qui existe depuis 1977.

LIRE AUSSI:  Meurtre (18e dossier): Théodore Tossa écope de 15 ans

Un essai clinique réalisé au Royaume-Uni montre l’efficacité de la dexaméthasone dans le traitement des patients gravement malades de la Covid-19. Ces résultats d’essai clinique présentés par les chercheurs constituent une avancée remarquable dans le traitement de cette pandémie et cela réjouit l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) qui félicite toutes les parties prenantes à cette recherche. Ils montrent que la dexaméthasone, un corticostéroïde, peut sauver la vie de patients gravement malades de la Covid-19, selon l’Organisation mondiale de la Santé. D’après ces données présentées à l’Oms, le traitement a démontré sa capacité à réduire la mortalité d’un tiers environ pour les patients sous respirateur, tandis que pour les patients ayant seulement besoin d’oxygène, la mortalité a été réduite d’un cinquième environ. Le constat est fait seulement chez les patients gravement malades de la Covid-19 et non chez ceux présentant des formes plus bénignes. Il s’agit d’une annonce qui trouve son origine dans la réunion sur le schéma directeur de l’Organisation mondiale de la Santé pour la recherche-développement, tenue à Genève mi-février pour accélérer le développement des technologies sanitaires contre la Covid-19. A l’occasion, les recherches complémentaires sur l’utilisation des stéroïdes ont été définies comme un axe prioritaire, d’après l’institution. Appréciant ces résultats, l’Oms fait savoir qu’ils montrent une nouvelle fois l’importance d’essais contrôlés randomisés capables de produire des données exploitables. « C’est la première fois qu’un traitement démontre sa capacité à réduire la mortalité chez les patients Covid-19 ayant besoin d’oxygène ou d’une ventilation mécanique. C’est une nouvelle formidable et je tiens à remercier le gouvernement du Royaume-Uni, l’Université d’Oxford et les nombreux hôpitaux et patients du Royaume-Uni qui ont contribué à cette avancée scientifique d’importance vitale », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Oms. Il a rassuré que l’Organisation mondiale de la Santé continuera de collaborer avec l’ensemble des partenaires pour mettre au point des traitements et des vaccins salvateurs contre la Covid-19, notamment sous l’égide du dispositif d’accélération de l’accès aux outils de lutte contre la Covid-19.

LIRE AUSSI:  Disparition de l'évêque de Djougou : L'Eglise catholique pleure Paul Vieira

Quid de la dexaméthasone

Il faut souligner que la dexaméthasone est un stéroïde employé depuis les années 60 pour réduire l’inflammation pour toute une gamme d’affections, y compris des troubles inflammatoires et certains cancers. Ce médicament, précise l’organisation, figure depuis 1977 sur la liste modèle Oms des médicaments essentiels, sous de multiples formulations. Désormais dans le domaine public, il est disponible à un prix abordable dans la plupart des pays. « Les chercheurs ont communiqué à l’Oms de premiers éléments sur les résultats de l’essai et nous attendons avec intérêt l’analyse complète des données qui devrait nous être adressée dans les prochains jours. L’Oms coordonnera une méta-analyse pour améliorer sa compréhension globale de l’intervention. Les orientations cliniques de l’Oms seront actualisées afin d’indiquer quand et comment le médicament doit être utilisé contre la Covid-19 », détaille le directeur général de l’institution.
Cette avancée technologique vient à point nommé et donnera un souffle aux recherches en cours dans le cadre du traitement de cette pandémie qui fait tant de victimes. Toutefois, l’Oms est revenue sur les foyers de cette pandémie tout en appelant à la vigilance pour éviter le pire. La santé des populations en dépend.