Tournée du Mpmepe dans les unités de production: La viabilité des entreprises locales préoccupe le gouvernement

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Economie |   Commentaires: Aucun


Le ministre des petites et moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi Modeste Kérékou effectue depuis jeudi 11 mars dernier une tournée dans les unités de production… C’est pour échanger avec les responsables d’entreprises sur leurs activités, les difficultés et les perspectives de développement de l’emploi.

LIRE AUSSI:  Projet compétitivité et tourisme transfrontalier: Vers la création de la filière tourisme du Littoral du Bénin

C’est l’entreprise Alpha-Bénin sise à la zone franche économique de Sèmè-Podji qui a accueilli jeudi dernier la délégation conduite par le ministre des petites et moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, Modeste Kèrékou et le directeur général de l’Agence de promotion des investissements et des exportations, Laurent Gangbès. Alpha-Bénin est une entreprise agroalimentaire implantée à Semè-Podji et connue pour son leadership dans la production des pâtes alimentaires Matanti. C’est la seule industrie de production de pâtes alimentaires au Bénin. Alpha-Bénin produit en moyenne 25 mille à 30 mille tonnes de pâtes par an.

Une pâte alimentaire de qualité supérieure, faite à 100 % avec du blé, dure, reconnue et certifiée par plusieurs laboratoires européens. Cette entreprise compte près de 300 employés avec en perspective d’étendre à 600 emplois pour une production de 50 mille tonnes si le marché béninois se bonifie… Et pour qu’il en soit ainsi, des défis restent à relever. A en croire la promotrice de Alpha-Bénin, Fatme Zein Rihard, le marché béninois est dynamique mais la concurrence déloyale et l’invasion des produits importés réduisent les opportunités d’affaires des producteurs locaux. « Nous sommes concurrencés par des produits qui viennent de l’extérieur… Les produits importés sont subventionnés depuis l’origine et par conséquent ne sont pas vendus au prix réel. Selon les normes, ces produits une fois à l’intérieur d’un pays devraient voir leurs coûts réajustés par rapport au marché local», fait-elle observer. Il faut, selon elle, une régulation de sorte que les produits venus de l’extérieur ne soient pas moins chers que les produits locaux.

LIRE AUSSI:  Développement territorial et inclusion spatiale: Comment le Bénin assure-t-il son développement équilibré ?

Il en va de la sauvegarde de la production nationale et de la préservation de la santé des consommateurs. Fatme Zein Rihard évoque également le coût élevé de l’énergie électrique comme facteur élevant le coût de la production locale. Au regard de la résilience de Alpha-Bénin, le ministre Modeste Kérékou a encouragé l’entreprise pour les efforts faits et les sacrifices consentis au quotidien. Il a réaffirmé à la promotrice les ambitions du gouvernement pour la relance de l’économie et de la production locales. Prenant acte des doléances et suggestions faites, le ministre Modeste Kérékou a assuré de la volonté du gouvernement d’accompagner les entreprises, en l’occurrence celles qui produisent au plan local. Il a par ailleurs insisté sur les normes de qualité et de sécurité qui doivent rester de mise.