Tournée du chef de l’Etat:Tanguiéta tourne la page de ses insatisfactions

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Tanguiéta est la 69e commune que parcourt le président Patrice Talon depuis le 12 novembre dernier dans la cadre de sa tournée nationale de reddition de comptes. Dans cette localité de la chaine montagneuse de l’Atacora, personne n’est indifférent à la renaissance de la nation et l’on vit bien les réformes en cours dans le pays depuis avril 2016. Dimanche 10 janvier dernier, populations et élus communaux l’ont fièrement signifié au président de la République.

LIRE AUSSI:  Election présidentielle de 2016: Le chronogramme des activités de la CENA connu

« On vit au Bénin depuis avril 2016, la renaissance de la nation. Les mauvaises pratiques se conjuguent au passé. La nation est au travail sans le sport favori des remous sociaux. La culture du respect des biens sociaux renait et la satisfaction d’appartenir à une nation qui se révèle au monde entier rend fier chaque Béninois ». Zakari Boukary, maire de la commune de Tanguiéta, ne manque pas de mots pour dépeindre la gouvernance qui a droit de cité au Bénin depuis bientôt cinq ans. Il en est si fier qu’il a saisi l’occasion de la descente du chef de l’Etat dans la commune pour lui témoigner toute son admiration.

Le premier citoyen de Tanguiéta soutient sans réserve que les actions engagées sous le leadership du président Patrice Talon, au regard de leur portée, marqueront pendant longtemps les esprits. « L’histoire retiendra de vous ce leader soucieux du développement économique de ce pays, du bien-être de ce peuple et exigeant pour une gouvernance de qualité. Des résultats probants auxquels votre gouvernement est parvenu en constituent la parfaite illustration », indique l’élu. Il salue le Programme d’action du gouvernement (Pag) et les courageuses réformes engagées et qui « ont engendré une transformation remarquable du pays ».
Au nombre de ces actions, Zakari Boukary reste admiratif de l’opérationnalisation des douze départements. Pour ce qui est de sa commune, elle n’a pas été oubliée dans la mise en œuvre du microcrédit Alafia. La construction du stade omnisports de Tanguiéta est presque achevée. Des travaux de pavage de certains axes de la ville commencés depuis 2008 ont repris. La rénovation du parc Pendjari n’est pas moins une fierté. Populations, élus, et mêmes contrées voisines en tirent un fier avantage et le maire ne manque pas de le souligner. Merveille architecturale et touristique, Tanguiéta porte comme d’autres localités, les séquelles de la mauvaise gouvernance du pays par le passé. Elle dresse une longue liste d’insatisfactions que son maire entrevoit réalisées sous peu avec le concours du chef de l’Etat.
Il s’agit pour l’essentiel du bitumage de la route Tanguiéta-Batia et d’autres axes qui ne feront que renforcer la fluidité de la circulation et rendre plus attrayante cette vitrine du tourisme national. Zakari Boukary souhaite aussi le renforcement de l’énergie électrique et de la couverture en eau potable. Quatre arrondissements sur les cinq ne sont pas couverts par les Gsm. Aussi, l’hôpital Saint Jean de Dieu sollicite un appui pour son budget. La création d’un lycée technique pour former les jeunes surtout au métier du tourisme à Tanguiéta fait aussi partie des doléances soumises au chef de l’Etat. Sur le plan sécuritaire, Tanguiéta est confrontée à une insécurité grandissante ces derniers jours. Le maire salue la prompte réaction du gouvernement qui y a envoyé un détachement des forces de sécurité. Mais au-delà, il est indispensable de créer des commissariats d’arrondissement pour faire face à cette insécurité, suggère l’élu.

LIRE AUSSI:  Tension post-électorale: Wallis Zoumarou appelle au maintien du dialogue

Faire des choix

Le président Patrice Talon reconnait d’entrée qu’il n’y a pas grand-chose faite à Tanguiéta. Mais à l’échelle nationale, la couverture en eau potable a beaucoup augmenté depuis 2016. Un exploit qui ne se limite pas à ce seul secteur. Il en est de même pour les routes, les stades communaux, les marchés… Ce que fait aujourd’hui le Bénin relève du jamais-vu et même si toutes les localités ne sont pas encore prises en compte, elles peuvent avoir l’assurance que ce qui fait le bonheur des populations ailleurs vient à elles car le gouvernement l’a planifié et prévu ainsi.
Pour ce qui est des inquiétudes au plan sécuritaire dans la ville de Tanguiéta, le président Patrice Talon s’est voulu rassurant. Le gouvernement a largement anticipé cette question en créant la police républicaine pour mutualiser les moyens de la police et de la gendarmerie d’antan. « Nous avons doté la police républicaine de moyens roulants et chaque commissariat est doté d’un budget de fonctionnement », indique le chef de l’Etat. Autant il se déploie des actions d’envergure dans ces secteurs, autant le secteur de la santé est inscrit en bonne position dans les actions et projections du gouvernement.

LIRE AUSSI:  Compte rendu du Conseil des ministres: Un nouveau dispositif de promotion des investissements

En dehors de la construction d’un hôpital de référence pour en finir avec les contraintes et les déboires autour des évacuations sanitaires, il est envisagé le recrutement de professionnels du secteur. 1600 agents de santé seront bientôt recrutés et déployés dans les centres de santé, a annoncé le chef de l’Etat. Et quand il révèle qu’en 2021, le budget de fonctionnement des structures sanitaires publiques et même privées partenaires va connaître une augmentation, Tanguiéta lui répond par une salve d’applaudissements. Le Bénin a de nouvelles clés qui feront son bonheur et le président Patrice Talon les partage avec la population de Tanguiéta émue qui n’a pu le laisser partir sans lui laisser un présent, témoin et symbole du soleil nouveau qui point sur le Bénin depuis les chaines montagneuses de l’Atacora.