The Voice Afrique francophone Saison 3: Le Bénin exprime sa fierté à ses ambassadeurs

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun

3 ambassadeurs de Voice Afrique francophone

Les représentants béninois au concours musical The Voice Afrique francophone Saison 3 sont de retour au pays. Même s’ils sont rentrés au bercail sans la distinction tant espérée, ils ont tout de même été célébrés pour leur talent et leur parcours dans la compétition.

LIRE AUSSI:  Célébration des 30 ans de la convention relative aux droits de l’enfant: Les lauréats du concours épistolaire distingués

Favoris selon les pronostics et leaders sur les votes du public, les deux finalistes béninois à la compétition musicale The Voice Afrique francophone Saison 3 n’ont pas réussi à se hisser au pinacle au terme de l’exercice. Au sprint final, les ambassadeurs du 229 ont courbé l’échine devant leur challenger du Faso. Mais ce n’est pas pour autant que Carina Sen et Gyovanni Houessou auront démérité. Aux côtés de Mathilde Toussaint qui, elle, a fait ses adieux à la compétition à l’étape des demi-finales, les deux représentants béninois sont rentrés à Cotonou dans la nuit du lundi 3 mai dernier.

Ambiance de fête, célébration des grands jours… tout a été mis en place pour leur souhaiter la bienvenue. Ils ont été accueillis, tel qu’on honore des héros revenus victorieux de grandes guerres. C’est d’ailleurs la philosophie derrière cet accueil triomphal au son des tambours et aux pas de danse royale et du Guèlèdè à l’aéroport de Cotonou lundi dernier.

Pour le ministère en charge de la Culture, c’est la première fois que le Bénin se retrouve avec autant d’ambassadeurs à la finale d’une telle compétition. Sur quatre finalistes, le pays en comptait deux. Preuve que le talent musical du pays s’est révélé au-delà des frontières nationales et cela ne devrait pas passer inaperçu.

LIRE AUSSI:  Prix Découvertes RFI 2015: Le groupe béninois Woodsound, l'un des finalistes

Eric Totah, directeur de cabinet du ministre en charge, de la Culture qui a eu le privilège d’accueillir les trois ambassadeurs béninois à leur descente d’avion ne s’est pas privé de leur dire son admiration.
Mais il a fallu attendre le lendemain, mardi 4 mai, pour que le ministre Jean Michel Abimbola reçoive à son tour les trois candidats béninois de The Voice Afrique francophone Saison 3 pour leur exprimer à nouveau la reconnaissance de la nation. Et même s’ils sont passés tout près du sacre, selon le ministre, ce n’est pas pour autant qu’ils auront démérité. Leurs différentes prestations ont été perçues comme la preuve de leur engagement et de leur détermination à ramener le trophée au pays.

Ils n’ont pas démérité

Dans la foulée, des réactions d’acteurs culturels ont inondé la toile pour saluer le mérite notamment des deux finalistes. « Nous avons tous vu que c’est toi, Gyovanni qui as gagné cette Saison 3 de The Voice Afrique Francophone. Tu as réussi à fédérer tout un peuple. Bravo! La gratuité des votes aurait peut-être pu changer la donne. Tous mes encouragements vont également à Carina Sen. Tu n’as pas démérité. Bon vent à tous les deux et que le Tout-Puissant bénisse et fructifie vos efforts », a publié le musicien Nel Oliver en soutien.

LIRE AUSSI:  Présidence de la République: Voeux du corps diplomatique au chef de l'Etat (Discours de l'ambassadeur du Niger, Sandi Sahadi Abdou, doyenne du corps diplomatique)

Quant à Charlotte Dipanda, coach de Gyovanni, elle a, à travers une publication, remercié surtout le peuple béninois qui s’est levé comme un seul homme pour lui témoigner son amour et sa reconnaissance pour la qualité de son travail au sein de l’aventure de The Voice Afrique Francophone. « Gyovanni, pour moi, tu as tellement bien représenté ce beau métier qu’est la musique, le chant. Tu as démontré que c’est un vrai métier qui demande beaucoup de rigueur et de don de soi. Tu incarnes pour moi le meilleur visage de la musique par la simplicité, l’humilité surtout le travail et le talent.

Je suis si fière de te rencontrer et que ton talent parle pour toi désormais au-delà des frontières et que tous les fils et filles de ce continent se reconnaissent en toi », témoigne-t-elle. Les coaches, producteurs, diffuseurs et autres maisons de disque qui ont suivi avec un intérêt certain le déroulement de la compétition ont forcément mentionné dans leurs notes, les trois Béninois à qui d’autres horizons devraient s’ouvrir d’ici à là. Le talent et la dextérité dont ils ont fait montre, l’expérience acquise au cours de la compétition et les conseils de l’encadrement constituent autant d’atouts qui permettent à Carina Sen, Gyovanni Houessou et Mathilde Toussaint de se positionner pour relever d’autres défis et poursuivre non plus l’aventure de The Voice, mais leur rêve de musiciens en pleine révélation.