Table ronde sur le numérique: L’expérience béninoise fait école en Rdc

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Acteurs clés du secteur du numérique au Bénin, Serge Adjovi, directeur général de l’Agence pour le Développement du Numérique (Adn) et de l’Agence des Services et Systèmes d’Information (Assi) et Ouanilo Médégan Fagla, directeur général de l’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (Anssi Bénin), ont pris part, les 13 et 14 avril derniers à la Table ronde sur le numérique à Kinshasa en République démocratique du Congo. Au cours de ces assises, ils ont partagé l’expérience béninoise dans le domaine du numérique avec leurs hôtes.

LIRE AUSSI:  Télétravail! Des conseils pour combattre les cyberattaques

Les réalisations du gouvernement béninois dans le secteur du numérique ainsi que les réformes qui ont abouti à la dématérialisation de l’administration publique ont amené les autorités congolaises à solliciter l’expertise du Bénin à la table ronde sur le numérique en République Démocratique du Congo. Organisées par le Bureau d’Etude Stratégique Best Consulting à la demande du président de la République démocratique du Congo (Rdc), ces assises portent sur le thème: « La République démocratique du Congo à l’ère du digital ». Elles visent à trouver les pistes pour booster le développement d’une économie numérique dans ce pays de l’Afrique centrale.
Ainsi, pendant deux jours, Serge Adjovi, directeur général de l’Agence pour le Développement du Numérique (Adn) et de l’Agence des Services et Systèmes d’Information (Assi) et Ouanilo Médégan Fagla, directeur général de l’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (Anssi Bénin) ont partagé les expériences de leurs structures respectives avec les participants afin de permettre à la Rdc de s’inspirer de la révolution numérique en cours au Bénin. « Des échanges fructueux sur le développement du numérique ont eu lieu à Kinshasa où nous avons eu l’occasion de présenter la méthode gagnante du Bénin », a confié le directeur général de l’Adn, Serge Adjovi. Selon lui, ces échanges avec leurs homologues de la Rdc ont été très enrichissants. « Je souhaite que des rencontres de ce genre se multiplient », a-t-il ajouté.
En effet, après la création d’un ministère en charge du Numérique, la Rdc ambitionne de se doter d’une agence pour le développement de ce secteur. A l’ouverture des travaux, Augustin Kibassa Maliba, ministre congolais des Poste, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (Pt-Ntic), a insisté sur la nécessité pour l’actuel gouvernement de créer l’agence pour le développement du numérique et de la doter de tous les moyens nécessaires pour l’implémentation des politiques numériques. Il s’est dit sidéré par les efforts du Bénin en matière de réglementation du secteur numérique et de lutte contre la cybercriminalité. Faut-il le rappeler, le Bénin a amorcé depuis 2016 une transition numérique qui porte déjà ses fruits. Outre la création d’un ministère dédié au secteur, le gouvernement du président Patrice Talon a mis en place un écosystème du numérique et opéré d’importantes réformes qui font du pays une référence dans la sous-région et sur le continent.

LIRE AUSSI:  Incendie à Djakotomey: L’essence « kpayo » tue cinq personnes