Système d’information du ministère de la Santé:Le processus d’élaboration du schéma directeur lancé

Par Site par défaut,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministère de la Santé a entamé la dernière étape de la feuille de route des actions à mener pour disposer d’un schéma directeur des technologies de l’information et de la communication. Le processus d’élaboration dudit schéma a été lancé, hier mercredi 28 janvier dans la salle de conférence du ministère, par Dorothée Kindé Gazard, ministre de la Santé.

LIRE AUSSI:  Elections à la Ccib: Liste provisoire des 60 élus consulaires

Le processus d’élaboration du schéma directeur des technologies de l’information et de la communication du ministère de la Santé a été lancé. C’est à l’occasion d’une réunion de cadrage et de lancement présidée par Dorothée Kindé Gazard, ministre de la Santé.

Dans son mot d’ouverture, elle souligne l’importance des technologies de l’information et de la communication(TIC) dans tous les secteurs. Elles constituent, selon elle, un levier de développement et des vecteurs de changement transformant la collaboration et la communication entre les individus, réduisant les distances et facilitant l’accès à l’information et aux services. En tant que levier de développement, les TIC permettront aux différentes structures de compter sur des services fiables, des supports réactifs, des infrastructures robustes et évolutives, des projets de systèmes d’information fiables et viables et sur une optimisation des investissements informatiques. Conscient de cet état de choses, le ministère de la Santé qui ne saurait échapper aux TIC, entend organiser leur utilisation au sein de ses différents services. Cette organisation de l’utilisation des TIC se fera sur la base d’un schéma directeur qui définit le cadre général et stratégique dudit système au sein du ministère. En d’autres termes, ce document représente le cadre de gouvernance informatique devant permettre d’avoir une organisation adaptée des systèmes d’information et de communication du secteur. Son élaboration se fait sur la base d’un travail collaboratif. C’est pourquoi, justifie Dorothée Kindé Gazard, les acteurs à divers niveaux du système sanitaire doivent contribuer à son élaboration.

LIRE AUSSI:  Elections à la Ccib: Liste provisoire des 60 élus consulaires