Suite à la demande du Bénin: Les 26 biens que la France s’apprête à restituer

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Le Bénin est en attente de recevoir de la France et ce, dans les meilleurs délais, 26 œuvres de son patrimoine. Le projet de loi y relatif est déjà au niveau du Parlement français et renseigne à suffisance non seulement sur la liste intégrale desdites œuvres, mais aussi sur le processus pour les faire acheminer vers Cotonou.

LIRE AUSSI:  De retour au bercail: L’artiste Kemy satisfaite de son séjour en France

Le projet de loi sur lequel statuera le Parlement français en vue de la restitution au Bénin, à sa demande, de 26 œuvres culturelles renseigne que lesdites œuvres ont été «des prises de guerre du général Dodds dans le palais de Béhanzin, après les combats de 1892 de la campagne du Dahomey ». Le projet de loi proposé à cet effet par le gouvernement français a « pour objectif de permettre, par une dérogation limitée au principe d’inaliénabilité qui protège les collections publiques françaises, la sortie des collections pour transfert de propriété des vingt- six œuvres». Ce projet de loi prévoit un délai d’une année devant permettre aux autorités françaises de remettre ces œuvres.
Il est ainsi prévu de faire sortir des collections nationales françaises ces vingt-six œuvres données à l’État par le général Dodds et conservées au Musée du Quai Branly Jacques Chirac. Celles-ci constituent le « Trésor de Béhanzin », précise l’avant-projet de loi. Le même texte rappelle que le général Alfred Ame´de´e Dodds (1842-1922) a exercé le commandement des troupes françaises au Sénégal a` partir de 1890 et a mené la conquête du Dahomey dans l’actuel Be´nin entre 1892 et 1894. Les pièces données par le général Dodds au musée d’ethnographie du Trocadéro sont issues des combats menés à Abomey et ont été interceptées à l’occasion de l’incendie du Palais royal provoqué par Béhanzin, roi d’Abomey. Le « Trésor de Béhanzin » se compose de vingt-six pièces (huit données en 1893, dix-huit deux ans plus tard). La restitution a été sollicitée par une demande officielle présentée par le Bénin, aux termes d’une lettre du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération en date du 26 août 2016.
En attendant l’aboutissement en France du processus législatif pour « faire sortir » ces biens culturels, le Bénin peut d’ores et déjà savourer sa victoire. Celle de voir aboutir à petits pas, sa demande de restitution et surtout d’accueillir au pays ces 26 œuvres dont la valeur historique, culturelle, spirituelle et même économique a été souvent mise en exergue par le président de la République.

LIRE AUSSI:  21e Journée africaine de la technologie et de la propriété intellectuelle: Shadiya Assouman invite les inventeurs et chercheurs à une solution au Covid-19

Liste des œuvres

Statue anthropomorphe du roi Ghézo,
Statue anthropomorphe du roi Glèlè,
Statue anthropomorphe du roi Béhanzin ;
Porte du palais royal d’Abomey ;
Porte du palais royal d’Abomey ;
Porte du palais royal d’Abomey ;
Porte du palais royal d’Abomey ;
Siège royal ;
Récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu, composé uniquement d’étrangers
Autel portatif
Autel portatif du roi Béhanzin ;
Autel portatif du palais royal incomplet ;
Autel portatif du palais royal incomplet ;
Trône du roi Glèlè ;
Trône du roi Ghézo (longtemps dit « Trône du roi Béhanzin ») ;
Autel portatif à la panthère, ancêtre des familles royales de
Porto-Novo, d’Allada et d’Abomey;
Fuseau ;
Métier à tisser ;
Pantalon de soldat ;
Siège tripode kataklè sur lequel le roi posait ses pieds ;
Tunique ;
Récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu, composé uniquement d’étrangers ;
Récade réservée aux soldats masculins du bataillon blu, composé uniquement d’étrangers ;
Autel portatif du palais royal incomplet ;
Sac en cuir.