Subventions Covid-19 accordées aux communes: Le Mono et le Couffo retournent en session budgétaire

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les conseillers se retrouvent pour procéder à l’intégration au budget des ressources additionnelles accordées par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre la propagation de la pandémie de Covid-19. Appelés dotations Fadec Covid-19, les montants alloués font l’objet d’une délibération pour, d’une part, l’autorisation de leur consommation et d’autre part, leur inscription au budget communal. Toutes choses donnant lieu à un collectif budgétaire.
Egalement, les sessions qui se tiennent, depuis peu, dans les deux départements, sont consacrées à la prise des dispositions en vue du respect des autres exigences consignées dans la lettre de cadrage de gestion des fonds. D’autres régulations d’ordre budgétaire, avant l’envoi du document de budget à la préfecture pour approbation, retiennent aussi l’attention des élus. Il s’agit, entre autres, de la délibération pour l’inscription de ressources complémentaires devant permettre le traitement pécuniaire des nouveaux postes de conseillers créés sur la base du code électoral en vigueur.
A la suite d’Athiémé et de Lokossa qui ont tenu leurs sessions respectives la semaine dernière, les conseillers d’Aplahoué se sont réunis, hier lundi 14 septembre à l’hôtel de ville. Le conseil a bien accueilli la cagnotte de 59 274 641 francs Cfa accordée à Aplahoué, chef-lieu du Couffo, comme subvention Fadec Covid-19. Cette subvention est la plus élevée dans le Couffo. La plus petite enveloppe financière, soit 43 017 994, est allée à la commune de Tovilkin.
Rappelons que les sessions budgétaires doivent prendre fin avant le 1er octobre prochain. Aussi, les dotations Covid-19 doivent être consommées avant la fin de l’année en cours. Ce qui justifie la course contre la montre au niveau des conseils et des préfectures.
Le Fonds d’appui au développement des communes (Fadec) est le principal mécanisme de financement du développement des collectivités territoriales mis en place par le gouvernement. Il était déjà relevé à plus de quarante milliards francs Cfa sous le quinquennat en cours avant la nouvelle dotation dite Fadec Covid-19.

LIRE AUSSI:  Rentrée politique du Bloc républicain: Sous le signe de la mobilisation à la base