Sport d’entretien au Bénin: Les pratiquants interdits d’accès au stade de l’amitié

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Venus de tous les coins de Cotonou et environs, les pratiquants du sport d’entretien n’ont pas pu accéder, samedi 21 mars dernier, à l’esplanade intérieure du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou. Suite aux recommandations du Conseil extraordinaire des ministres du mardi 17 mars dernier, Fiacre Aristide Codjogan, directeur général de l’Office de gestion des stades du Bénin a fermé les portes des lieux.

LIRE AUSSI:  3e journée du Championnat de football de Ligue 1: Béké, l’As Tonnerre et Jsp pour se relancer

Samedi 21 mars 2020. Les portes du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou sont closes. Des centaines de pratiquants du sport d’entretien n’avaient d’autres choix que de rebrousser chemin. « Nul n’a accès au lieu, c’est interdit », a confié un gardien des lieux. En respect des recommandations du gouvernement, Fiacre Aristide Codjogan, directeur général de l’Office de gestion des stades du Bénin (Ogsb), a signé la veille un communiqué interdisant toutes manifestations sportives au Stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou.

Il a informé l’ensemble des acteurs que toutes les activités sportives au stade de l’amitié et dans tous les stades départementaux sont interdites temporairement. «Comptant sur votre sens de compréhension, nous vous invitons à respecter scrupuleusement ces mesures pour la bonne santé de tous » souligne ce communiqué. Mais, l’information n’est pas passée au niveau de tous les acteurs. Certains ont été surpris par cette décision ce samedi. «Nous n’avons pas été informés que cette suspension allait intervenir aujourd’hui », se désole Janot Tossa, membre de Bien-Etre Club. Pour lui, le sport rime avec la santé et il ne comprend pas cette décision. Toutefois, certains ont approuvé la décision qui va limiter les mouvements sur l’esplanade. « Si nous voulons empêcher la propagation de ce virus, nous devons nous conformer à tous les niveaux à cette décision » soutient Claude Aniambossou, membre du Club de Sêtovi.

LIRE AUSSI:  Stage d’art martial: Des maîtres de karaté formés à Bohicon