Soutenance de thèse à l’Uac: Gérard Agognon décroche son doctorat avec brio

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Education |   Commentaires: 1


Il accède désormais au grade de docteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), en Sociologie-anthropologie, spécialité Sociologie du développement. Wandji Gérard Agognon, journaliste, a soutenu sa thèse sur les fonctions sociologiques de la revue de presse en langue nationale fongbé dans la ville de Cotonou. La soutenance qui s’est déroulée, mardi 27 octobre dernier, au Campus numérique francophone de l’Uac, par visioconférence a été sanctionnée par la mention très honorable avec félicitations du jury.

LIRE AUSSI:  Journée du monde professionnel à l’EPAC : Elargir les partenariats pour mieux accompagner les diplômés

Désormais docteur en Sociologie-anthropologie dans la spécialité Sociologie du développement, le journaliste Wandji Gérard Agognon a soutenu sa thèse, mardi 27 octobre dernier. Ses travaux ont porté sur le thème : « Emprise du journalisme sur les politiques publiques au Bénin : fonctions sociologiques de la revue de presse en « f?n » dans la ville de Cotonou ». Son exposé a séduit le jury et lui a valu la mention très honorable avec félicitations du jury et autorisation de publication.
En effet, à travers ses travaux de recherche, Wandji Gérard Agognon a montré que la revue de presse en langue nationale fongbé au Bénin est devenue un espace de marchandisation et de confrontation des acteurs où la manipulation de l’information prend le pas sur l’impératif d’informer objectivement les citoyens. La revue de presse en langue nationale fongbé s’est donc muée en une sorte de terrain de confrontation d’acteurs politiques qui recherchent de la visibilité en vue de leur promotion, fait-il observer. L’impétrant ajoute que ce genre journalistique sert d’espace de négociations pour légitimer les décisions publiques ou pour exiger le partage du pouvoir.

LIRE AUSSI:  Pré-rentrée 2018-2019 : Les établissements sacrifient à la formalité à Parakou

C’est donc un terrain délocalisé du jeu politique, un terrain de manipulation politique et de détournement de l’information, selon lui. Aussi, à travers ses travaux, l’impétrant dévoile les mécanismes par lesquels la revue de presse en langue nationale fongbé influence la mise en œuvre des politiques publiques dans la ville de Cotonou au Bénin. Ses fonctions socio-politiques rendent dynamique le processus de développement de l’information. Globalement, cette thèse a permis de restituer les logiques d’actions propres aux acteurs impliqués et d’éclairer sur différentes stratégies d’accès aux médias.
Selon le directeur de thèse, Dr Mohamed Abdou, maître de conférences des universités du Cames, l’impétrant a abordé une thématique nouvelle. Il a très bien travaillé et le jury international a reconnu la valeur de cette thèse de doctorat. Le jury international chargé d’examiner les travaux de l’impétrant est composé de six membres venus du Bénin et du Togo avec à sa tête, Cyriaque C. Ahodékon, professeur titulaire à l’Uac.