Secteur de la santé: Les enfants s’imprègnent des efforts du gouvernement

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Santé |   Commentaires: Aucun


Des enfants du Bénin ont échangé, mardi 19 novembre dernier avec le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, sur les actions, les perspectives et les engagements du gouvernement en leur faveur dans le domaine de la santé. L’exercice s’inscrit dans le cadre de la célération hier, du 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (Cde).

LIRE AUSSI:  Dr Marius Kèdoté, coordonnateur de l’équipe régionale de « ChairePol »: « La pollution de l’air contribue à appauvrir davantage la population »

La salle de conférence du ministère de la Santé a tout l’air d’abriter un sommet de haut niveau. Des enfants-maires, chef d’arrondissements ou encore responsables de structures de défense des droits des enfants se sont mobilisés ce mardi pour une séance d’échanges avec le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin.
Au menu, deux principaux points de plaidoyer ressortis par les enfants à l’issue de leur forum tenu à Cotonou du 27 au 30 août à savoir, « le taux de mortalité des enfants est complètement réduit » et « la gratuité des soins est une réalité ».
Les participants ont voulu avoir une idée claire des efforts du gouvernement en matière de lutte contre le paludisme, la mortalité néonatale et infantile, l’assainissement du cadre de vie, la gratuité de la césarienne et de la vaccination….
« Nous avons échangé avec le ministre de la Santé. Il a marqué un grand intérêt pour notre démarche et a signé des engagements. Nous en sommes comblés», apprécie Luc Agbidimè, enfant-maire.
« Nous étions préoccupés par les mesures prises par le gouvernement pour assurer une prise en charge de qualité des nouveau-nés et dans un environnement sain ; nous avons été rassurés par les réponses du ministre », ajoute Flamelle Kpatcha, enfant participant.
Le ministre de la Santé se dit heureux de cette initiative de l’Unicef.
« J’ai tenu une rencontre d’échanges avec un groupe d’enfants très éveillés et préoccupés par les actions du gouvernement visant à leur assurer une bonne santé, notamment en termes de réduction de la mortalité infantile et de la gratuité des soins », note le ministre de la Santé. Il poursuit: « De nos échanges, ils ont été rassurés par le fait que la mortalité chez les enfants est prise en compte depuis la grossesse, car toutes les initiatives sont mises en œuvre par le gouvernement à travers l’accompagnement au profit de la femme à l’accouchement ainsi que la mise en œuvre des stratégies de vaccination. Ils ont pu comprendre qu’en cas de maladies, des mesures sont mises en place pour leur assurer une prise en charge optimum, correcte et de proximité ».

LIRE AUSSI:  Réunion des directeurs nationaux des PEV: Elever la couverture vaccinale en Afrique

Les efforts dans le domaine de la santé

L’occasion était propice pour lui d’expliquer à ses hôtes l’utilité du projet Assurance maladie pour le renforcement du capital humain (Arch), qui est déjà une réalité dans la zone sanitaire Abomey-Calavi-Sô-Ava et qui connaitra son extension bientôt dans les autres villes.
Les efforts en ce qui concerne l’assainissement du cadre de vie et la construction de centres de santé ont été également exposés aux enfants. A leur tour, ils doivent servir de relais dans leurs communautés respectives.
« Nous avons souhaité que ces enfants soient des messagers auprès de leurs camarades et de leurs parents pour assurer à chaque enfant, l’accès à la vaccination, pour que la question de l’assainissement du cadre de vie ne soit pas seulement l’affaire du gouvernement, mais de toutes les communautés », indique le ministre.
La rencontre a été très bénéfique pour les hôtes du ministre de la Santé qui sont repartis avec la conviction que le gouvernement fera toujours de son mieux pour leur assurer de bonnes conditions de vie. «Nous avons réitéré notre engagement à assurer une réduction de la mortalité chez les enfants surtout ceux de moins de 5 ans et assurer également la gratuité des soins pour les couches défavorisées à travers l’Arch », réaffirme-t-il.
La séance a été sanctionnée par la signature du document qui matérialise les engagements pris par le ministre de la Santé, au nom du gouvernement, dans le domaine sanitaire au profit des enfants.