Routes Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè et Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota: Des travaux complémentaires en vue

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Pour renforcer la qualité et la durabilité des routes Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè et Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota, en construction, le Conseil des ministres en sa séance du mercredi 8 juillet, a validé la réalisation de travaux complémentaires sur ces différents axes dont des ouvrages de drainage des eaux pluviales et d’éclairage public.

LIRE AUSSI:  Exécution du budget de l’Etat 2020: Les nouvelles modalités des dépenses publiques

Les axes Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè long de 32 kilomètres, et Cococodji-Hèvié-Ouèdo-Calavi Kpota, 21 kilomètres, nécessitent des travaux complémentaires. Le Conseil des ministres de ce mercredi, après analyses, donne son avis favorable pour la réalisation desdits travaux.
En effet, l’exécution des tâches sur ces deux axes, selon le porte-parole du gouvernement, fait apparaître la nécessité de réaliser des aménagements confortatifs afin de renforcer la qualité et la durabilité des ouvrages et tenir compte de la forte concentration démographique dans la zone du projet.
« C’est ce qui justifie la construction d’un supplément en mètres linéaires de collecteurs en béton armé destinés à drainer les eaux pluviales vers les exutoires assez éloignés de la route, aux fins d’éviter les inondations dans les agglomérations traversées», rapporte Alain Orounla. Mais ce n’est pas tout, souligne le ministre de la Communication. A l’en croire, les nouveaux travaux concernent aussi « l’éclairage public et les feux tricolores à installer sur ces axes, le dédoublement du pont de 240 mètres linéaires, la construction d’un pont de 15 mètres linéaires, indispensable pour favoriser la traversée du bas-fond de la localité de Togba».
De plus, « ces travaux intègrent le déplacement des réseaux de la Société béninoise d’énergie électrique, de la Société béninoise des eaux et de Bénin Télécom Sa, situés sur l’emprise des ouvrages à réaliser», souligne Alain Orounla. C’est pour ces nombreuses raisons, informe-t-il, que le Conseil des ministres a marqué son accord pour la réalisation de ces travaux complémentaires, ainsi que la signature d’un contrat avec le bureau chargé du contrôle et de la surveillance desdits travaux.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres : Quatre barrages à buts multiples bientôt construits