Rodrigue Mahunan Attiogbé, doctorant en Mathématiques: «Il faut démythifier les mathématiques»

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun


Rodrigue Mahunan Attiogbé, doctorant en Mathématiques, ingénieur de conception Génie électrique s’est investi dans la démytification des mathématiques. Il a conduit un programme de renforcement des capacités des apprenants au Bac. A la veille de cet examen prévu pour lundi, il nous fait le point et met ici en confiance les apprenants qui pourront mieux aborder et même exceller dans cette matière qui ne sera plus leur «bête noire».

LIRE AUSSI:  CEP 2015: Présence massive des candidats en dépit de la pluie

La Nation : Quelle organisation avez-vous mise en place pour démysthifier les mathématiques?

Rodrigues Mahunan ATTIOGBE : On s’est fixé comme objectif de redonner le goût des sciences dures en général et des Mathématiques en particulier aux apprenants de nos collèges et lycées, afin de favoriser l’accroissement considérable du taux d’inscription dans les séries scientifiques et techniques.
Partant de ce que les départements du nord Bénin en particulier ont un manque criant d’enseignants de sciences, on s’est donc fixé comme objectif spécifique de parvenir à régler ce problème à l’horizon 2024. En dotant le nord Bénin d’un bréviaire d’apprenants en filières scientifiques. A cet effet, le groupe a entrepris pour le compte de cette année scolaire 2019-2020 « une campagne gratuite de démytification des mathématiques, d’incitation à l’amour de ces dernières et de renforcement de capacités des candidats au baccalauréat 2020 séries scientifiques». Ladite campagne a amené l’équipe à parcourir les neuf communes de l’Atacora et les quatre de la Donga ; à aller à la rencontre des apprenants et à animer des conférences pratiques de 4 à 5 heures de temps pour enseigner aux candidats les différentes techniques et astuces pouvant leur permettre de faire face aux difficultés qu’ils rencontrent dans la compréhension de certains chapitres en Mathématiques, mais surtout à les rendre accessibles à tous. Notons que cette campagne est soutenue d’une part par des travaux dirigés et cours en ligne et d’autre part par des cours de Mathématiques sur la radio communautaire Nanto Fm de Natitingou (lesdits cours étant initiés dans le contexte des mesures barrières contre la Covid-19).

LIRE AUSSI:  Bepc 2019: 56,72 % du taux de réussite

Concrètement, comment avez-vous dirigé les séances ?

Pour bien finir ces différentes actions pour l’année scolaire 2019-2020, notre groupe a financé l’animation des révisions intensives à l’endroit des candidats au baccalauréat séries scientifiques session de juillet 2020 dans les chefs-lieux des départements de l’Atacora et de la Donga. Les apprenants ont eu le privilège d’être conduits au cours de ces séances par des professeurs avertis et compétents. Ces moments de partage du savoir ont connu la participation des candidats venus de toutes les communes des deux départements et leur ont permis d’être mieux aguerris pour affronter l’épreuve des Mathématiques au baccalauréat.

A quoi les candidats pourront-ils s’attendre à l’arrivée ?

Au regard du travail abattu, c’est avec un sentiment de fierté, de travail accompli et de devoir patriotique que nous attendons impatiemment le verdict. Tous les apprenants qui ont participé activement à nos séances ont l’avantage de bénéficier de plus d’assurance, de maitrise de soi et d’astuces pour affronter l’épreuve de mathématiques au baccalauréats séries scientifiques.

LIRE AUSSI:  Grogne des enseignants de la maternelle et du primaire :La marche sur le MEMP avortée mais la grève de 72 h se poursuit

Des conseils à l’endroit des candidats

Nous invitons tous les candidats au baccalauréat à faire preuve de sérénité, de tempérance et de confiance en soi. Par ailleurs, ils doivent savoir qu’il ne s’agit pas d’un concours mais plutôt d’une évaluation des connaissances acquises en classe.
En cette veille du baccalauréat, c’est un sentiment de reconnaissance et de gratitude qui se lit dans le corps éducatif des départements de l’Atacora et la Donga.