Riposte contre le Covid-19 dans les marchés: Le ProSEHA de la GIZ appuie des communes de l’Atacora-Donga

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le Programme eau, hygiène et assainissement (ProSEHA) de la Coopération technique allemande (Giz) vole au secours des communes de l’Atacora-Donga vulnérables au coronavirus en raison de leur position géographique. Il leur a offert des dispositifs de lavage des mains à 4 postes et du matériel de sensibilisation. Les dons ont été remis en présence des autorités politico-administratives et du chef Antenne Atacora-Donga ProSEHA, Komlan Kpongbegna et ses collaborateurs les 9, 10 et 12 septembre derniers et se poursuivent cette semaine.

LIRE AUSSI:  Insertion professionnelle des personnes handicapées: Des béquilles, facteurs de chômage au Bénin

Afin de sécuriser et sensibiliser davantage les populations et usagers des marchés contre la propagation et la recrudescence du coronavirus dans l’Atacora et la Donga, le Programme eau, hygiène et assainissement (ProSEHA) de la Coopération technique allemande (Giz) a mis à la disposition de la commune de Djougou, samedi 12 septembre dernier, plusieurs dispositifs de lavage de mains à 4 postes, des mégaphones et des affiches de sensibilisation. Lesdites affiches ont été conçues en français et traduites en trois langues de la commune bénéficiaire.
Pour Tahiratou Alassane, conseillère technique ProSEHA Donga, les dispositifs offerts constituent une innovation dans la mesure où ils sont dotés de 4 postes de lavage de mains opérationnels simultanément et respectant la distanciation sociale.
Komlan Kpongbegna, chef de l’Antenne Atacora-Donga ProSEHA précise qu’il s’agit d’une activité pilote orientée vers les communes frontalières à risques telles que Boukoumbé dans l’Atacora et Bassila, Ouaké dans la Donga, puis les communes carrefours dans les mêmes départements que sont Natitingou et Djougou. « Dans lesdites communes, les cas confirmés grimpent et vu que les mesures annoncées ne se sont pas concentrées sur les marchés, le ProSEHA a décidé de faire œuvre utile », insiste le chef Antenne. Il relève que le programme a décidé de promouvoir la rupture de la chaîne de contamination. Ainsi, les messages appropriés sont conçus pour sensibiliser les visiteurs, les vendeurs et les responsables des marchés sur l’effectivité de la pandémie en leur demandant d’observer scrupuleusement les gestes qui sauvent tels que se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon et de respecter les autres mesures barrières. Car c’est uniquement de cette manière qu’on protège sa vie en même temps que celle des autres.
Le suivi, a-t-il promis, sera assuré pendant un temps avant que les mairies ne prennent le relais.

LIRE AUSSI:  Instrument au service du développement:La Banque internationale du Bénin célèbre ses noces d’argent

De la reconnaissance

Les maires ont témoigné leur gratitude aux responsables du ProSEHA pour leurs gestes continuels à l’égard de leurs communes.
Aldo N’Dah Kouagou, maire de Boukoumbé, s’est engagé à assurer le suivi, la sécurisation du matériel et la fourniture de l’eau et du savon.
Midou S. Sambo, chef du 2e arrondissement de la commune de Natitingou représentant le maire, jeudi 10 septembre dernier, a qualifié l’initiative du donateur de très salutaire. Il a prié les élus locaux de veiller à la sécurisation des dispositifs et demandé aux utilisateurs d’être rigoureux en respectant les gestes requis. Il a promis de responsabiliser des jeunes qui prendront soin du matériel.
« Nous prendrons les dispositions pour qu’il y ait de l’eau et du savon. Nous convions les usagers à ne pas baisser la garde, à porter leurs masques et à observer rigoureusement les gestes barrières », a laissé entendre Djibril Amadou, premier adjoint au maire de Djougou reconnaissant pour la sollicitude du donateur à l’égard de sa commune.
La semaine dernière, précise Komlan Kpongbegna, c’est Boukoumbé, Bassila et Natitingou qui ont bénéficié desdits appuis et Ouaké disposera de son lot cette semaine.