Rénovation de Places vodoun à Porto-Novo: Les ambassadeurs de l’Ue visitent les réalisations de Ouadada

Par Babylas ATINKPAHOUN (Stag),

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la « campagne démocratie », les ambassadeurs des pays de l’Union européenne au Bénin, ont effectué, ce jeudi 12 décembre, à Porto-Novo, une visite guidée sur les Places vodoun rénovées par le Centre Ouadada. Deux expositions d’arts ont aussi meublé cette visite qui a permis à la délégation de toucher du doigt les réalisations de Ouadada pour la valorisation du patrimoine culturel porto-novien.

LIRE AUSSI:  Festival international de la création cinématographique de Guinée: Deux prix pour "Okuta, la pierre" de Aymar Ayéman Essè

Des escaliers décorés aux œuvres d’art exposées dans l’enceinte du centre artistique, culturel et touristique Ouadada en passant par la Place Migan, la mosquée afro-brésilienne et bien d’autres, les ambassadeurs de l’Union européenne ont été impressionnés par le riche potentiel culturel et touristique de Porto-Novo.
Au niveau des expositions d’œuvres d’art (dans la rue des artistes ou escaliers décorés) et des Places Djihoué et Djissou- Gbogan où tous les abris des divinités (Dan, Sakpata et Tohossou) ont été rénovés par le centre Ouadada, les chefs de missions diplomatiques ont été entretenus par Gérard Bassalé, directeur dudit centre, sur l’histoire des collectivités et le rôle des fétiches implantés en ces lieux. A la Place Migan, la délégation a été accueillie par Sa Majesté Tê Houéyi Migan XIV, roi des Migan. Un à un, le souverain leur a fait visiter les bas-reliefs du Palais royal, symbolisant l’arrivée et les réalisations du colon à Porto-Novo. Ils ont également visité le bâtiment rénové des défunts (assangni hossa en fongbé), le grand iroko et les nouveaux abris des fétiches de la cour royale, de même que les œuvres d’art retraçant l’arbre généalogique des rois Migan. Et ce fut la plus belle et riche étape de la visite des ambassadeurs qui, à chaque sous-étape, posent des questions auxquelles le roi apporte des réponses.
Après le palais royal, la délégation a visité les bâtiments coloniaux, l’ex-forêt sacrée devenue jardin botanique, le grand marché de Porto-Novo, les restes de la mosquée afro-brésilienne datant de 1911, et plusieurs autres Places vodoun rénovées. Après plus de deux heures de visite ininterrompue, le cortège d’ambassadeurs s’est rendu au siège du centre Ouadada.
Ici, les hôtes de Gérard Bassalé ont contemplé les créations des douze artistes porto-noviens, sélectionnés par appel à candidatures et qui contribuent à la rénovation des Places vodoun ciblées.
Au terme de la visite, les ambassadeurs ont exprimé leur satisfaction totale au sujet du travail qu’abat le centre Ouadada pour la préservation et la promotion du patrimoine historique, artistique et culturel de Porto-Novo. A en croire Gérard Bassalé, les Places vodoun, la Place Migan et ses bas-reliefs, les abris pour fétiches, etc. ont été tous rénovés dans le cadre du Festival « Eclosions Urbaines » initié par Ouadada. Cette année, le festival est à sa cinquième édition ; et le centre compte à son actif, huit Places rénovées avec le soutien de ses partenaires français.
Notons qu’en marge de cette visite culturelle des ambassadeurs de l’Ue, des apprenants des écoles de Porto-Novo ont mené une sensibilisation aux droits des enfants à travers des spectacles de conte, de marionnettes, des questions-réponses et débats. L’activité a été encadrée par Unicef Bénin.

LIRE AUSSI:  Littérature/ Essai: La richesse c’est moi, c’est toi et moi de Thomas Boya et Jérôme Carlos