Renforcement des capacités de production des agriculteurs:Les maraîchers des Aguégués dotés de matériel de travail

Par LANATION,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Pour permettre aux maraîchers de la commune des Aguégués organisés en groupements d’accroître leurs capacités de production, le gouvernement, à travers le Projet d’appui au développement du maraîchage (Padmar), les a équipés en matériel de toutes sortes. La remise des équipements a eu lieu, jeudi 10 décembre sur le site d’Avagbodji.

LIRE AUSSI:  Avortement suivi de mort (17e dossier): La perpétuité pour Gérard Damado, Hélène Kouagou et Marcel Kokossou

Le renforcement des capacités de production et l’amélioration des conditions de vie des maraîchers ont sous-tendu le geste du gouvernement qui les a dotés d’équipements divers à travers le Projet d’appui au développement du maraîchage (Padmar).
L’efficacité de la procédure d’acquisition des équipements a été saluée par Ousmane Kora, chef du projet Padmar. A l’en croire, il s’agit de la procédure dénommée passation de marchés avec les communes qui a facilité les choses et plus de 127, 033 millions F Cfa ont été injectés dans la commune. Ce montant a servi, d’une part, à l’aménagement de planches surélevées sur une superficie de 56 ha pour un coût de plus de 78, 4 millions au profit de 223 personnes. Selon Ousamane Kora, les planches relevées sont une technologie locale améliorée. Aujourd’hui, les besoins exprimés sont estimés à 400 ha à aménager, a-t-il fait savoir pour montrer le succès de cette option auprès des bénéficiaires. D’autre part, pour un montant de 48, 633 millions F Cfa, les équipements individuels et collectifs ont été acquis au profit de 716 maraîchers hommes, femmes et jeunes. S’agissant des équipements, ils ont reçu au titre de 2020, 208 arrosoirs, 208 pulvérisateurs, 95 Epi, 95 décamètres, 95 cordeaux, 308 houes, 308 coupe-coupe, 308 râteaux, 308 pelles et 48 motopompes.
Le maraîchage fait partie des secteurs phares pour lesquels l’amélioration durable de la production, de la productivité et de la compétitivité tient à cœur au gouvernement. Pour y parvenir, a souligné Abdoulaye Toko, directeur adjoint de cabinet du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, il faut assurer le renforcement des capacités matérielles, techniques et financières des acteurs. « C’est dans ce cadre que le gouvernement a cofinancé avec le Fonds international de développement agricole (Fida) le Padmar qui contribuera, (…), à améliorer les conditions de vie et de travail des populations béninoises en général et celles des maraîchers des 27 communes du Sud Bénin que couvre ce projet en particulier », a-t-il expliqué. Les kits de petit matériel et équipements ainsi que les kits d’intrants et d’irrigation dont sont bénéficiaires 28 coopératives des Aguégués permettront, a-t-il espéré, d’atteindre ces objectifs. Selon lui, les appuis du Padmar contribueront à réduire la pénibilité du travail de 939 producteurs de piment et de gombo pour une superficie de 263 ha.
Les impacts de ce projet sur l’économie locale sont sans équivoque. Pour Marc Gandonou, maire des Aguégués, les appuis reçus en 2019 ont permis aux producteurs d’emblaver de grandes superficies de terre. Ce qui, a-t-il poursuivi, a inondé le monde de produits vivriers d’Avagbodji et permis du coup à la mairie de percevoir la taxe de développement local (Tdl) plus que dans les années antérieures. « Les résultats sont satisfaisants», a-t-il retenu ajoutant qu’avec le nouvel appui, les choses s’amélioreront davantage tant pour les foyers des producteurs que pour la commune elle-même en matière de mobilisation de ressources.
Toutes choses qui inspirent des mots de reconnaissance à Sylvère Sonon, représentant de la Fédération nationale des organisations des maraîchers (Fenoma) au nom des bénéficiaires.

LIRE AUSSI:  Barreau béninois: Trois avocats admis dans la corporation

Alain Allabi