Renforcement de capacités en innovation: L’ ABeVRIT forme des entrepreneurs et créateurs à Bohicon

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


L’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (ABeVRIT) organise à Bohicon, du 19 au 21 octobre, un séminaire de formation pour renforcer les capacités en innovation de jeunes entrepreneurs et créateurs béninois. Venus de tous les départements du Bénin, ils seront dotés de nouveaux outils devant les amener à saisir la nécessité de formaliser les entreprises d’innovation.

LIRE AUSSI:  Fèmi Dossou à propos de "Bénin stars Tour": « C’est une opportunité pour les artistes en herbe »

Prévu pour durer trois jours, l’atelier de formation a pour but de permettre aux jeunes entrepreneurs de diverses catégories d’améliorer leurs connaissances et savoir-faire en matière de création d’entreprise d’une part, et d’acquérir les techniques de montage de dossiers de demande de brevets et de protection de marques d’autre part.
A l’ouverture du séminaire, Pierre Dossou-Yovo, directeur général de l’ABeVRIT assisté de Landry Djaïto, directeur de la formation, de la promotion des innovations et du transfert de technologie, indique qu’en initiant cette formation, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à travers l’ABeVRIT, entend avancer dans la droite ligne du Programme d’action du gouvernement du président Patrice Talon. Il s’agit de faire des ressources humaines de toutes catégories l’un des piliers clés du développement du Bénin.
Alors, précise-t-il, en réalisant cette activité, l’ABeVRIT s’installe davantage dans son rôle d’appui-conseil, de guide, afin de permettre à ces entrepreneurs et créateurs de se formaliser en transformant leurs entreprises en Pme et Pmi. De même, il s’agit de leur permettre de s’outiller dans le montage de divers dossiers à soumettre à l’Agence nationale de la propriété industrielle (Anapi) pour transmission à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi).
Pierre Dossou-Yovo poursuit en rappelant que l’objectif de son agence est d’amener ces entrepreneurs et créateurs, à travers ces genres de formations, à saisir la nécessité de formaliser les entreprises d’innovation afin de pouvoir lever des capitaux auprès des institutions pour financer le développement de leurs productions et les rendre assez disponibles sur le marché national et régional. C’est dire donc, face à ces attentes, que cet atelier de formation revêt une importance capitale .

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Plus de cosignature de diplômes pour les université irrégulières

Avantages pour les créateurs et entrepreneurs

A l’entame des travaux pratiques de cette formation, les responsables de l’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (ABeVRIT) ont tenu à convaincre davantage les participants sur la nécessité pour eux d’avoir des aptitudes pour constituer plus facilement leurs dossiers de demande de brevets et de protection des marques. Ce qui valorisera leurs innovations et augmentera le nombre de brevets obtenus par an par les Béninois. Alors, cet atelier s’avère nécessaire pour répondre aux questions et renforcer leurs aptitudes professionnelles. Il permet de donner à chaque participant des repères de valider une idée, de comprendre ce qu’est un entrepreneur, afin qu’il puisse décider de continuer l’aventure entrepreneuriale ou non.
Par ailleurs, les créateurs et entrepreneurs présents à Bohicon vont se ré-imprégner de certains réflexes et normes, de notions élémentaires en matière de gestion d’une entreprise, de gestion des ressources humaines et des attitudes à tenir lorsqu’ils auront à charge un projet.