Rencontre des négociateurs sur le changement climatique: Informer sur les enjeux et l’implication du Bénin à la Cop

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Environnement |   Commentaires: Aucun


Les négociateurs du Bénin, dans le cadre de la tenue des Conférences annuelles sur les changements climatiques, sont en formation à l’Infosec à Cotonou. Du 19 au 21 novembre, ils verront leurs capacités renforcées pour discuter de la position du Bénin lors de la négociation qui se tiendra en décembre prochain lors de la Cop 25 prévue en Espagne.

LIRE AUSSI:  Adaptation aux changements climatiques: Des acteurs francophones à l’école des bonnes pratiques

Les négociateurs du Bénin à la Conférence sur les changements climatiques sont en concertation à Cotonou, pendant trois jours. C’est dans le cadre d’un atelier de formation sur les négociations internationales sur les changements climatiques prévues du 02 au 13 décembre 2019. Le Bénin n’entend pas perdre du temps dans ce cadre et a initié une formation à l’intention de ses négociateurs.
L’objectif est de renforcer les capacités institutionnelles et techniques du Bénin en vue de sa participation plus effective aux négociations intergouvernementales sur les changements climatiques et à la coordination des efforts en matière de changement climatique, selon le point focal national de la Convention- cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Euloge Lima. Tous les ans, poursuit-il, la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques organise sa conférence sur le point de la mise en œuvre de la convention et de tous les instruments juridiques qui l’accompagnent.
Généralement, avant de participer à cette conférence, le Bénin organise une session pour informer les participants et l’opinion nationale sur les enjeux et les implications du pays pour prendre part à ladite conférence. Il sera question pour les participants à cette formation de discuter des positions du Bénin par rapport aux diverses questions liées aux changements climatiques. « Le Bénin définit ses priorités vis-à-vis des questions climatiques, et les négociateurs vont défendre la position du Bénin. Celle-ci transparait dans les décisions prises à la Conférence annuelle sur les changements climatiques », a expliqué Euloge Lima.
« On travaille pendant deux semaines, de façon dure. On veille à ce que les positions du Bénin soient prises en compte à cette rencontre internationale », indique-t-il. Il faut dire que cette année, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (Pnue) a accordé un appui technique qui a permis la mise à disposition d’un consultant international pour former, pendant trois jours, soit du 19 au 21 novembre, les négociateurs Béninois, issus des structures étatiques et de la société civile.

LIRE AUSSI:  Assainissement de la ville de Cotonou: Le curage des caniveaux pour prévenir les inondations