Rencontre avec les Ptf au sujet des cantines scolaires: Le gouvernement décroche 28 milliards pour le Procas

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Porter l’accès des enfants aux cantines scolaires de 31 à 51 %

 

Le Programme cantines scolaires (Procas) initié par le gouvernement va s’étendre à plusieurs autres écoles. Ce jeudi 5 juillet au ministère du Plan et du Développement, une délégation gouvernementale conduite par le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, a échangé avec les partenaires techniques et financiers pour la mobilisation de fonds complémentaires.

LIRE AUSSI:  Eliminatoires Coupe d’Afrique de basketball 3×3 Fiba 2018: Les basketteurs béninois affûtent leurs armes

Table ronde fructueuse hier entre le gouvernement et les partenaires techniques et financiers (Ptf); 28 milliards décrochés pour l’extension du Programme des cantines scolaires (Procas) sur l’étendue du territoire national. 

Au terme de la rencontre, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a partagé avec la presse l’issue des négociations. « Les Partenaires techniques et financiers ont répondu à l’appel du gouvernement. Notre plaidoyer a permis la mobilisation pour les 4 prochaines années de la somme de 28 milliards correspondant aux besoins afin de porter l’accès des enfants au programme de 31 à 51 %. Les partenaires sont prêts à nous accompagner dès la prochaine rentrée scolaire d’octobre 2018», a-t-il annoncé. Cette table ronde qui, selon lui, a été un succès constitue un pas important posé pour l’atteinte de l’ambition du gouvernement: celle d’offrir aux enfants une alimentation nutritive, saine et équilibrée en milieu scolaire pour mieux les prédisposer à assimiler les connaissances et contribuer ainsi à leur réussite. C’est une ambition chère au gouvernement actuel, si chère que le chef de l’Etat n’a pas attendu les partenaires avant de mettre en œuvre le Procas. Grâce aux diligences du gouvernement, 2566 écoles sont déjà couvertes par le programme soit 31 % du nombre total d’écoles primaires au Bénin. A partir de la rentrée prochaine, 1600 écoles supplémentaires en bénéficieront et le taux de couverture sera donc de 51 %. Ainsi, plus d’un écolier sur deux aura au moins un repas sain, riche et équilibré à l’école. « Il s’agit d’une mesure sociale forte mais aussi d’un programme intégré, car il prend en compte un volet santé en ce sens que les écoliers bénéficiaires sont sensibilisés sur l’hygiène à travers entre autres le lavage des mains. Le Procas contribuera également au développement de la production locale, car la priorité sera accordée aux aliments de base des localités concernées avec une implication des communautés et des associations de parents d’élèves », a expliqué le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané. Il a, par ailleurs, remercié les partenaires en l’occurrence le Programme alimentaire mondial (Pam), la Banque mondiale, la Banque islamique de Développement, les Républiques de la Chine, du Japon et des Usa avec l’engagement que les ressources complémentaires à l’instar de celles du gouvernement seront utilisées de façon efficiente.

LIRE AUSSI:  Marie Elise Gbèdo, l’amazone des temps modernes: Entre sincérité, rigueur et rage de réussir