Rencontre annuelle de l’Ordre national des médecins du Bénin:La règlementation de la profession médicale au cœur des échanges

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Du 17 au 20 février dernier, s’est tenue à Dassa la rencontre annuelle au titre de 2021 des conseillers nationaux et départementaux de l’Ordre national des médecins du Bénin. Cette rencontre a permis à ces derniers de faire le bilan des activités mises en œuvre au cours de l’année 2020 et d’élaborer le plan de travail pour l’année en cours.

LIRE AUSSI:  Alerte inondations dans plusieurs localités: Le ministre Sacca Lafia exhorte à la prudence

Les conseillers nationaux et départementaux de l’Ordre national des médecins du Bénin œuvrent pour une meilleure visibilité de leur institution. Dans ce cadre, ils ont tenu, du 17 au 20 février dernier à Dassa, leur rencontre annuelle au titre de 2021. Au cours de cette rencontre, les spécialistes de la santé ont eu à faire le point des activités menées l’année dernière et des projections pour une institution performante, visible et capable d’apporter des solutions concrètes aux maux des populations.
Dominique Saka, médecin cardiologue et président du Conseil départemental de l’Atacora, a salué le mérite de tous les conseillers nationaux et départementaux pour l’atteinte des objectifs à eux fixés au cours de l’année 2020.

« L’essentiel est que l’Ordre ait une meilleure visibilité non seulement au niveau des médecins mais aussi au sein des populations puisqu’il s’agit de leur santé », a-t-il ajouté. Il invite tous les médecins du Bénin à s’inscrire à l’Ordre et être à jour en ce qui concerne les cotisations.
Docteur Eriolla Chabi, médecin pédiatre et secrétaire au Conseil départemental de l’Atlantique de l’Ordre des médecins du Bénin, informe quant à elle que l’Ordre national des médecins du Bénin est une institution qui a un conseil national et des conseils départementaux qui sont au nombre de 12. Selon elle, il s’avère important d’amener chaque conseiller départemental à informer les populations sur l’existence de l’Ordre, sur ses attributions et son rôle. « Les vœux sont émis pour que les difficultés dans l’exercice de cette tâche soient prises en compte par l’autorité», a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI:  Atteinte des objectifs de la vision «Bénin Alafia 2025»:Les chefferies traditionnelles sensibilisées sur les enjeux du programme

Bien-être des populations

Prenant la parole, le professeur Francis Dossou, président de l’Ordre national des médecins du Bénin, affirme qu’il est important que les médecins pensent à eux-mêmes et qu’ils assurent les arrières de l’Ordre parce que cela y va de leur sécurité. En évoquant le cas des cabinets clandestins qui travaillent dans l’illégalité, il appelle les populations à la dénonciation. « Le médecin qui a appris son métier l’exécute avec conscience mais celui qui est venu pour tirer profit de la souffrance des autres crée assez de dégâts », a-t-il laissé entendre.
Docteur Kamel Lafia, vice-président de l’Ordre national des médecins du Bénin, affirme qu’il est important pour l’Ordre de se réunir pour discuter du travail accompli et penser à l’avenir afin que les missions à lui assignées soient exécutées pour la satisfaction des populations. Il note que les perspectives augurent d’un avenir meilleur parce que l’Ordre est un creuset de professionnels de la médecine respectueux de la déontologie et de l’éthique.

LIRE AUSSI:  Enquête Proxy Means Test-Ravip dans le cadre de l’Arch: Vers des prestations de services en faveur des bénéficiaires

« Il s’agira de mieux organiser l’institution afin d’être beaucoup plus proche de la population qui, le plus souvent n’a pas l’information nécessaire pour comprendre le rôle que joue chaque acteur de la santé. Nous avons compris qu’il faut aller vers cette population afin de lui apporter la vraie information. Le plus grand bonheur d’un médecin, c’est quand sa population se sent bien », souligne-t-il. Il rappelle également à ses confrères l’importance de l’unité au sein de l’Ordre de même que les défis qui les attendent. Par conséquent, Il invite les populations à aller régulièrement en consultation, qu’elles soient en bonne santé ou pas afin de prévenir les maladies qui peuvent surgir.
«Je leur recommande aussi d’avoir confiance aux professionnels de la santé et qu’en cas de doute, de ne pas hésiter à joindre l’Ordre national des médecins du Bénin», conclut-il.