Réforme tarifaire à la Société béninoise d’énergie électrique:Le coût de la consommation d’électricité augmenté

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le vent de réformes qui souffle sur la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) touche la grille tarifaire. Celle-ci a connu une augmentation à compter de janvier 2021. C’est à l’occasion d’une séance de travail qu’il a eue, hier mardi 19 janvier, au sein de son entreprise, avec les associations de consommateurs que Jacques Paradis, directeur général de la Sbee, et ses collaborateurs leur ont annoncé la nouvelle.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Les députés adoptent une loi sur les changements climatiques

Une nouvelle tarification de la consommation d’électricité entre en vigueur à la Société béninoise d’énergie électrique à compter de janvier 2021. Ainsi, les factures d’électricité vont connaître une augmentation.
D’entrée, Ninon Ahoudjinou, directeur commercial et de la clientèle de la Sbee, indique qu’il y a deux types d’abonnés. Il s’agit des abonnés bénéficiant de subventions et des abonnés ne bénéficiant pas de subventions. Parlant du premier lot, il souligne que, grâce à la subvention du gouvernement, la consommation dite tranche sociale qui est inférieure ou égale à 20 kWh, passe de 78 F Cfa à 86 F Cfa le kWh. Quant à la tranche 1, comprise entre 20 et 50 kWh, elle coûte au kWh pour le consommateur 109 F Cfa. Le client dont la consommation est inférieure ou égale à 500 kWh doit débourser 111 F Cfa au kWh contre 133 F Cfa pour le kWh de l’éclairage public.
Dans le deuxième lot relatif aux abonnés ne bénéficiant pas de subventions, Ninon Ahoudjinou distingue que le niveau de consommation compris entre 50 et 250 kWh revient à 125 F Cfa au client alors que la consommation supérieure à 250 kWh est vendue par la Sbee à 148 F Cfa. Le client dont le niveau de consommation dépasse 500 kWh classé dans la catégorie usages professionnels et prépaiement paiera au kWh 125 F Cfa. Selon Ninon Ahoudjinou, la consommation mensuelle couvre 30 jours. Pour avoir le montant final de la facture, le client doit considérer, outre la consommation en kWh, d’autres données que sont la prime fixe qui est de 500 F Cfa multipliés par le nombre de kVa souscrits, la Taxe sur la valeur ajoutée qui est de 18 %,
la Taxe pour contribution à l’électricité rurale qui équivaut à 3 F Cfa multipliés par le nombre de kWh consommé et la taxe sur électricité qui fait 2 F Cfa multipliés par le nombre de kWh consommé. Sur cette base, explique-t-il, un client qui a consommé 60 kWh, et qui payait en 2020 la somme de 9551 F Cfa doit payer en 2021 un montant de 10 330 F Cfa.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Les députés adoptent une loi sur les changements climatiques

Raisons et mesures d’accompagnement

Cette augmentation est sous-tendue par certaines raisons. L’augmentation du coût de consommation au kWh, explique Jacques Paradis, directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), répond à un besoin d’équilibre financier du secteur de l’énergie exprimé par la société distributrice de l’énergie électrique. A cet effet, l’Autorité de régulation de l’électricité (Are) a proposé un ajustement tarifaire à la hausse validé par le gouvernement. « C’est le décret n°2020-328 du 24 juin 2020 qui présente la révision tarifaire », précise Jacques Paradis. Ce réajustement, poursuit le directeur général, est également motivé par la nécessité d’améliorer durablement les performances de la Sbee afin d’offrir des services de qualité aux populations ainsi qu’aux entreprises. « La subvention de l’Etat n’étant plus globale, il faut passer à la réalité des prix pour les clients non concernés par la subvention ciblée», explique-t-il.
Les réformes engagées au niveau de la Sbee ont permis d’impacter positivement les populations. A ce sujet, Faïkou Yaya, secrétaire général de la Sbee, relève entre autres des mesures d’accompagnement. Celles-ci se traduisent, selon lui, par la disponibilité de l’énergie électrique grâce aux investissements effectués par le gouvernement appuyé par le Millennium challenge account. Il cite aussi la réduction du coût du raccordement, l’extension du réseau aux populations non desservies et d’autres mesures de facilitation pour accéder à l’énergie électrique.

LIRE AUSSI:  Camp médical d’opération de la cataracte: Ahmadiyya Bénin soulage les malvoyants

Préoccupations des associations de consommateurs

Les associations de consommateurs ne semblent pas accepter d’avaler facilement la pilule. « Il n’est pas aisé d’annoncer une augmentation de tarif aux consommateurs », fait savoir Ernest Gbaguidi, président de l’Ong Bénin Santé et Survie du Consommateur. Pour Robin Accrombesssi de l’Association des consommateurs du Bénin, «l’énergie électrique fait partie des services sociaux de base ».
Ainsi, souligne-t-il, toute augmentation de tarif de la Sbee va impacter beaucoup de secteurs d’activité et le prix des produits s’en ressentira sur le marché.
Hermann Mèton de l’Association pour la défense des consommateurs (Adeco), plaide pour que la tranche sociale passe de 20 kWh à 60, voire 100 kWh. Comme d’autres responsables d’associations de consommateurs présents à la séance, Romain Houéhou, président de la Ligue pour la défense des consommateurs, déplore les mauvaises conditions auxquelles sont soumis les clients lors du paiement des factures au niveau des guichets. «S’aligner sous le soleil et sous la pluie pour payer une facture est une injustice socio-économique », martèle-t-il.
Sur la question des longues files d’attente, Ninon Ahoudjinou, répond que des mesures sont en train d’être prises pour y remédier. Quant à la mauvaise qualité de service, il indique que les choses s’améliorent déjà sur plusieurs plans mais demande que les associations de consommateurs fassent remonter leurs doléances pour plus de célérité.

LIRE AUSSI:  Protection des enfants au Bénin: Le Consortium Fadec-Enfants plaide pour un financement durable

Par Alain  ALLABI