Réflexion:Et si nous changions ? …en offrant des cadeaux responsables en cette fin d’année !!!

Par Collaboration extérieure,

  Rubriques: Environnement |   Commentaires: Aucun


Les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour beaucoup d’un temps de convivialité, de partage. Avec la crise économique créée par la pandémie de la Covid-19, nous avons tous des raisons de nous réjouir, de célébrer et de remercier nos partenaires, clients, collaborateurs et familles….

LIRE AUSSI:  Adaptation aux changements climatiques: Les études de vulnérabilité lancées dans trois secteurs

Il y a deux ans, alors que le Bénin avait déjà voté une loi interdisant les sachets plastiques, j’avais été choquée et c’est peu de le dire, de voir des entreprises utiliser ceux-ci pour distribuer leurs étrennes de fin d’année. Il est vrai que jusque-là, nos autorités peinent dans la mise en application de cette loi, mais de là à communiquer sur des étrennes emballées dans des sachets plastiques, il fallait avoir un certain culot ou plutôt n’avoir aucune connaissance de ce qu’est la communication d’entreprise.
Il y a quelques mois, étaient postées sur les réseaux sociaux des images de députés qui recevaient des masques offerts par une banque de la place dans de grands sachets bleus. Ces mêmes images avaient été reprises sur tous les canaux de communication de l’Assemblée, l’organe même qui avait voté cette loi contre le sachet plastique.
Toutes ces aberrations autour de la non application de cette loi, à l’origine pour la santé publique et la protection de l’environnement devraient interpeler plus d’un.
Mais remercier ses clients et partenaires ne doit en aucun cas nous faire oublier notre engagement éthique et solidaire par rapport aux choix des cadeaux ou étrennes de fin d’année. Pour moi, des étrennes responsables sont celles qui respectent un certain nombre de critères tels:

LIRE AUSSI:  Pollution et nuisance sonores: Le gouvernement met en garde les auteurs

Offrir du Consommer Local

On ne le dira jamais assez mais une entreprise responsable est celle qui vise à permettre l’éclosion de l’économie locale et à pousser au développement durable et inclusif. C’est pour cette raison que la Responsabilité sociétale d’Entreprise (Rse) vise à concilier un impact social et environnemental avec un objectif économique.
Le cadeau « Made in Bénin » occuperait une place toute trouvée dans cette vision : valoriser le savoir-faire local, le travail de nos artisans. Au-delà de son caractère souvent plus qualitatif pour certains des produits, un cadeau fabriqué ici au Bénin permet de réduire notre empreinte carbone (transport réduit) et contribue au développement de l’emploi au pays.

Offrir des cadeaux éthiques, zéro déchet

« Nos artisans s’investissent énormément dans l’élaboration et la fabrication de très bons produits locaux et l’idée de “cadeau responsable” prend en compte la protection de l’environnement, le bien-être et la promotion des produits locaux », explique Geneviève Noulekou de Kouleurs d’Afrik qui propose des corbeilles cadeaux pour entreprise qui allient la protection de l’environnement, au bien-être et à la découverte de produits exquis «Made in Benin ».
Des corbeilles en bois ou en rosier tissées par les artisans locaux, des matériaux recyclés telles des caisses fabriquées avec des palettes. Dans ces nombreuses offres de cadeaux répondant à tous les budgets, des produits phares comme rillettes, pâtés, pâtes à tartiner, liqueurs, vins, chocolat de grande qualité, de la vaisselle en bois, des housses de coussin en Kanvo, du nougat, bref, une panoplie de produits exquis qui sont d’excellents ambassadeurs de produits du Bénin.
S’il est vrai que les fêtes de fin d’année sont l’occasion de célébrer et remercier son personnel, ses amis et familles, offrir un cadeau « responsable » devrait être pour chaque Béninois une occasion de surprendre, capter l’attention, de se démarquer, de valoriser l’image du Bénin et in fine …faire plaisir tout simplement avec des produits qui respectent certaines valeurs.

LIRE AUSSI:  Déchets bio médicaux: Des restes parfois dangereux à manipuler avec soin

Par Sandra IDOSSOU

Activiste sociale