Réélection par K.O du président de la République: Patrice Talon récolte les fruits de son bilan

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les actions de développement réalisées, au cours de son premier mandat, par le président Patrice Talon et qui métamorphosent le Bénin dans maints secteurs, ont pesé lourd dans la balance de sa réélection par K.O, à l’issue de l’élection présidentielle du 11 avril dernier.

LIRE AUSSI:  Ligue Pro de Football du Bénin: Belle victoire de  Loto-Popo sur Dadjè Fc

Patrice Talon aura fait un grand exploit en se faisant plébisciter à plus de 86% à l’issue du premier tour de la présidentielle du 11 avril dernier pour se succéder à lui-même à la présidence de la République. Cette victoire par un Knock-out, à l’analyse, sonne comme la prime aux efforts de développement réalisés par l’homme, lors de son premier mandat. Patrice Talon, en effet, a révélé le Bénin sur tous les plans. Ses réalisations se comptent dans tous les secteurs notamment des infrastructures routières ; de l’énergie ; de l’eau potable ; de l’assainissement du cadre vie avec le projet asphaltage ; de la lutte contre la corruption et l’impunité ; de la bonne gouvernance, de la justice ; du sport et de la culture, dans l’administration publique et autres. Elles font l’unanimité au niveau de la population qui salue la justesse de ces actions les unes pertinentes que les autres.
En cinq ans, le président Patrice Talon a montré que le Bénin peut être gouverné autrement. Il a mis en œuvre une autre façon de conduire avec rigueur et méthode les affaires de l’Etat. Laquelle tranche avec toute la manière de faire de ses prédécesseurs. Le président de la République s’est montré vraiment audacieux dans la conduite de certaines de ses réformes de développement. L’homme dont on ne vendait pas cher la peau au départ a surpris agréablement plus d’un. Le bilan en moins de cinq ans en dit long sur la capacité de Patrice Talon à métamorphoser le Bénin qui vient de très loin. Aucune commune n’a été laissée pour compte dans les œuvres de transformation du Bénin portées par le Programme d’action du gouvernement (Pag). Les actions ont impacté les populations de toutes catégories sociales confondues.

LIRE AUSSI:  1ère édition de Journées Médias Bénin: Une occasion de retrouvailles entre professionnels de la presse

Suffrages sans teinte de corruption

L’élection présidentielle du 11 avril dernier aura été donc l’occasion pour celles-ci de retourner l’ascenseur au chef de l’Etat. Cela de fort belle manière d’ailleurs. Les électeurs ont massivement porté leurs suffrages sur le duo Patrice Talon-Mariam Chabi Talata respectivement candidat aux postes de président de la République et de vice-président de la République en dépit de l’absence de l’argent et de la corruption dans la campagne électorale. Ils ont exercé leur droit de vote en toute connaissance de cause. C’est en cela que l’on ne doit se plaindre du taux de participation de ce scrutin, estimé à 50,63%, selon les chiffres de la Cour constitutionnelle qui a proclamé les résultats définitifs de l’élection. Bien au contraire !
L’on doit se réjouir de ce taux qui donne des raisons d’espérer que le pari de la bataille contre la corruption électorale sera gagné d’ici là. Nombreux sont les électeurs qui ne sont pas sortis pour aller voter parce qu’ils n’ont pas eu comme par le passé, de l’argent, des sacs de riz, de sel et autres. Le vote massif en faveur du président Patrice Talon contre les deux autres duos de l’opposition Alassane Soumanou Djimba-Paul Hounkpè et Corentin Kohoué-Iréné Agossa est donc des suffrages clairs et sans teinte de corruption. Il devrait être considéré avant tout d’abord comme le retour de la pièce de monnaie des populations pour son bilan quinquennal élogieux mais ensuite leur quitus de voir se poursuivre la dynamique en cours depuis avril 2016.