Réduction du délai de paiement des créances publiques: Les explications du porte-parole du gouvernement

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le délai de paiement des créances de l’Etat vis-à-vis des Petites et moyennes entreprises (Pme) passe désormais de 90 jours à 30 jours. La décision a été prise lors du Conseil des ministres de ce mercredi 9 juin 2021.

LIRE AUSSI:  Autorisation de ratification au Parlement: 19 milliards F Cfa pour la lutte contre l’érosion côtière

Sensible aux difficultés que rencontrent les Petites et moyennes entreprises (Pme) dans le cadre du développement de leurs affaires, le gouvernement a décidé de réduire le délai de paiement de leurs prestations. Trente jours suffisent désormais aux Pme à entrer en possession de leurs dus. Cette nouvelle décision gouvernementale s’inscrit dans la droite ligne de l’amélioration du climat des affaires. Mieux, une nouvelle plateforme est mise en place pour faciliter aux promoteurs des Petites et moyennes entreprises le suivi de leurs dossiers de créances qui désormais ne se limitera plus au Trésor public. De meilleures conditions sont créées pour prendre en compte la situation des dossiers dès la livraison du bien ou la fourniture du service, et le dépôt des factures. Le porte-parole du gouvernement a rappelé à cet effet que malgré les efforts de l’administration publique, des plaintes sont parvenues au chef de l’Etat. Ces plaintes font état de ce que le délai de 60 jours prévu par la loi pour payer les prestataires n’est pas toujours respecté. « Le chef de l’État a été très sensible à cette remontée d’information et a demandé au ministre d’État en charge de l’Economie et des Finances de voir les mesures qui pourraient être prises encore aujourd’hui pour améliorer la pratique qui était déjà en cours. C’est ainsi qu’en observant la situation, en faisant les réajustements qu’il fallait et en passant les instructions qu’il faut, il est apparu que sous trentaine, il est possible de faire en sorte que les prestataires de l’Etat, notamment les Pme soient effectivement payées », précise Wilfried Léandre Houngbédji. Preuve qu’en plus des réformes salvatrices en vue de soutenir l’entrepreneuriat privé au Bénin, le gouvernement reste soucieux de la promotion et du développement des Pme.

LIRE AUSSI:  Construction des logements sociaux à Ouèdo: L’appui de la Badea se précise

Les assurances du gouvernement

Selon le porte-parole du gouvernement, le chef de l’Etat ne s’est pas arrêté à la réduction du délai de paiement des créances de l’État vis-à-vis des Petites et moyennes entreprises. Dès la constatation du service fait, les factures des Pme seront immédiatement traitées et elles rentreront en possession de la contrepartie des services rendus à l’administration. « Le Président Patrice Talon a insisté pour s’assurer vraiment qu’il ne s’agisse pas seulement d’une annonce et que le délai des trente jours soit effectivement observé », a fait savoir Wilfried Léandre Houngbédji. Il précise qu’à cet effet, des assurances ont été données pour une mise en œuvre immédiate de la mesure adoptée. En réponse à la situation des factures qui sont toujours en attente dans l’ancien système de paiement de 60 à 90 jours, le porte-parole du gouvernement a martelé que des instructions ont été également données pour que ces factures fassent l’objet d’un traitement diligent afin de ne pas déborder le cadre des 30 jours désormais retenus. Le ministre d’État chargé de l’Economie et des Finances a également donné les assurances qu’il faut afin que les peines des promoteurs soient définitivement conjuguées au passé.

LIRE AUSSI:  Réglementation de la gestion du parc des véhicules de l’Etat: Vingt ans d’irrégularités corrigées

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)