Réalisation d’infrastructures routières à Zogbodomey: Le maire Zinsou Towêdjè et son conseil rendent compte aux populations

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le maire de la commune de Zogbodomey et son conseil ont fait, ce jeudi 9 août, le bilan de leur gestion en matière de réalisation d’infrastructures routières depuis leur installation en 2015. Une séance publique qui s’est déroulée à l’hôtel de ville, en présence de membres de la société civile, des sages et notables.

LIRE AUSSI:  Célébration de la fête de Noël: Un réveillon mi-figue, mi-raisin à Cotonou

Une séance publique de reddition de comptes est un cadre institué par les textes qui régissent la décentralisation et à travers lequel les populations sont informées des réalisations de la mairie à leur profit. Une action ou une mission régalienne suivie par la Cellule de participation citoyenne (Cpc) qui permet à la commune de continuer par bénéficier du soutien aussi bien de l’Etat central que des autres partenaires au développement.
Hier à Zogbodomey, une séance de restitution des réalisations faites au titre de plusieurs années d’exercice a été suivie de près par la Giz. C’était donc un devoir impérieux pour le conseil qui est aussi appuyé dans ce cadre par la Coopération allemande, représentée par Miriam Scharwz. Occasion donc pour les autorités locales, le maire David Zinsou Towêdjè et son adjoint Edouard Lokossou de porter à l’attention de leurs mandants, les réalisations d’infrastructures routières amorcées ou achevées sous leur mandat depuis 2015 dans toute la commune.
A travers un exposé détaillé, chiffres à l’appui, l’autorité communale a rappelé aux populations les réalisations faites dans la commune en matière d’infrastructures routières. A coups de millions, des kilomètres de pistes ont été réalisés et traversent les localités de Domè-Assikpota-Tchihéigon, Hon-Hlanto et Dèmè – Hlanto, Towé-Kinta, Ayogo-Hinzounmè, Akiza-Dénou – Lissèzin; Akiza-kinta ; Sèmè- Gomè; Ouassa-Ouagblégon-Towé ; Zado Gagbé-Avlamey; Massi-Hon ; dénou-Guème (Koto); Ayougon-Atchia-Zoungbo ; Gbangnamè-Zoungbo Bogon et bien d’autres agglomérations ont aussi été couvertes par ces projets routiers dans les arrondissements de Massi, Zoukou, Zogbodomey centre, Avlamè, Tanwé-Hessou.
Selon le maire, les infrastructures routières de transport dans la commune de Zogbodomey prennent en compte à la fois le désenclavement, facteur de continuité territoriale, et l’accès au foncier et à ses ressources. Ces enjeux constitueraient des leviers pour le développement socioéconomique.
Evoquant les difficultés, l’autorité communale estime que le conseil en a identifié cinq différentes dans le secteur des transports. Il pointe du doigt les gros engins comme premier facteur de dégradation des pistes. Et, il rappelle qu’il est pourtant déconseillé aux gros engins d’emprunter les pistes en raison de la méthode par laquelle elles sont aménagées. Mais Zogbodomey étant une commune agricole et forestière, les gros engins sont fréquents sur les pistes pour le transport des cultures vivrières et du bois. Ce qui crée une dégradation précoce des pistes, déplore le maire Zinsou Towêdjè qui a alors invité les uns et les autres à travailler en symbiose pour assurer un bon entretien de l’existant.
Le public présent a, à son tour, posé des questions de compréhension et fait des suggestions afin que les populations soient effectivement impactées par les réalisations annoncées. Les intervenants ont apprécié ces réalisations faites sur le plan infrastructurel avec les ouvertures des pistes de desserte rurale et autres constructions d’infrastructures socio communautaires.

LIRE AUSSI:  Alimentation en eau dans la ville de Cotonou et ses agglomérations:Des infrastructures de fourniture d’eau inaugurées