Ratification de la Charte amendée de l’Oci: La coopération économique et commerciale intra islamique renforcée

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La Charte amendée de l’Organisation de la coopération islamique (Oci) dont la ratification par le Bénin a été autorisée, mardi 21 juillet dernier, par l’Assemblée nationale, est un outil juridique à énormes bénéfices pour le pays. Très émus par ce vote du Parlement, le député-imam, Ibourahima Ousmane et ses pairs de l’Union islamique du Bénin (Uib) ont salué cet acte, à travers une sortie médiatique, ce mercredi 12 août, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Oeuvres sociales de Club Lions à Abomey-Calavi: Les problèmes d’acuité visuelle chez les élèves d’Akassato dépistés

Avec la ratification de la Charte amendée de l’Organisation de la coopération islamique (Oci), le Bénin s’ouvre un nouveau boulevard d’opportunités dans le monde arabe, surtout aux plans économique et financier. Lors de sa conférence de presse, hier, mercredi, le député Ibourahima Ousmane rappelle que cette Charte vise le renforcement de la coopération économique et commerciale intra islamique en vue de réaliser une intégration économique et aboutir à la création d’un marché commun islamique, la promotion et le développement des sciences et technologies, la recherche et la coopération entre les Etats membres dans tous les domaines. Sa présentation du contenu du document se fera en deux parties. La première est consacrée à la présentation proprement dite de la Charte, et la seconde porte sur l’intérêt pour le Bénin de ratifier cet outil.
Concernant la présentation de la charte, le conférencier informe que le document repose sur des objectifs et principes clairs et axés sur la promotion, entre autres, de la bonne gouvernance, des droits de l’homme, des libertés fondamentales, de la démocratie et de l’Etat de droit, de la protection de l’environnement. « Dans le préambule, les Etats membres de l’Oci réaffirment leur attachement aux principes de la Charte de Nations Unies et du droit international et aux droits de l’Homme. Ainsi, les pays de l’Oci sont déterminés à présenter et promouvoir les droits de la femme et à favoriser leur participation effective dans tous les domaines de la vie, soutenir les buts du droit humanitaire… », a déclaré l’élu du peuple. Il va marteler par la suite que l’autorisation de ratification de cette Charte, introduite par le gouvernement et adoptée par l’Assemblée nationale, montre à quel point le président Patrice Talon est respectueux des droits de l’homme. De plus, selon lui, le chef de l’Etat, par cette action, réaffirme à la communauté internationale et à ses concitoyens, son attachement à la défense des droits fondamentaux et à la lutte contre la pauvreté.

LIRE AUSSI:  Contentieux des Marchés publics et des Partenariats publics-privés: Dispositions des textes et opportunités à saisir par les avocats

Bénéfices pour le Bénin

S’agissant de l’intérêt pour le Bénin de ratifier cette Charte, il affirme que le document permettra au pays d’accéder à divers mécanismes de financements contenus dans les accords spécifiques et surtout d’être éligible aux programmes de développement qu’offrent les banques et autres institutions de financement du monde arabe. En outre, Ibourahima Ousmane informe que cette Charte offre plusieurs avantages à la communauté islamique.
Par ailleurs, le conférencier,évoque les nombreuses réalisations du président Patrice Talon. Asphaltage, réformes et réalisations dans tous les secteurs d’activités, rien n’a échappé à l’attention du député qui, fort de toutes les œuvres qu’il a citées, salue le courage et la ténacité du chef de l’Etat et des membres de son gouvernement. L’élu du peuple reste convaincu que Patrice Talon est l’homme qu’il faut pour le Bénin.
Notons que Ibourahima Ousmane a été soutenu dans sa démarche par une foule de personnalités, notamment les membres de l’Uib, le haut dignitaire de l’Union Karim da Silva, l’ancien président du Conseil économique et social, Rafiou Toukourou, des présidents d’Ong et d’associations, pour ne citer que ceux-là. Plusieurs d’entre eux sont intervenus au cours de la conférence de presse pour apprécier l’autorisation de ratification de la Charte à sa juste valeur et annoncer d’autres actions de plaidoyer à l’endroit du Parlement pour le bonheur de la communauté islamique béninoise.