Qualité des politiques et institutions nationales: La Banque mondiale échange avec les acteurs étatiques

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Economie |   Commentaires: Aucun


Une mission de la Banque mondiale échange, du 18 au 26 novembre, avec les autorités du Bénin sur l’évaluation de la qualité des politiques et institutions nationales (Cpia). Pour l’institution mondiale, il est question d’interagir avec les ministères sectoriels en vue d’aider le Bénin à mieux valoriser ses acquis en la matière et à améliorer son score Cpia, précise un communiqué de presse parvenu à notre rédaction.

LIRE AUSSI:  Echangeur de Godomey: "Le dédommagement des riverains a coûté plus que l’ouvrage"


Les échanges ont lieu sur l’ensemble des indicateurs qui composent le Cpia. Les évaluateurs en profitent pour entamer la collecte d’informations pour l’évaluation de l’année 2019. Il est prévu d’établir un mécanisme de collaboration entre les équipes sectorielles et la Banque mondiale pour assurer un meilleur suivi des indicateurs du Cpia afin d’améliorer la note du Bénin dans le futur.La note du Bénin pour le Cpia 2018 est établie à 3,5 sur une échelle de 6.
Index de performance mesurant la qualité des politiques et l’aptitude des institutions à favoriser une croissance durable et réduire la pauvreté, le Cpia constitue un indice d’allocation de ressources aux pays à faible revenu par la Banque mondiale. Il se calcule, pour chaque pays, à partir de seize critères regroupés en quatre pôles à savoir la gestion économique, les politiques structurelles (commerce extérieur, finances publiques), les politiques de l’équité (éducation, santé, égalité de genre) et la bonne gouvernance (redevabilité et transparence).

LIRE AUSSI:  Echangeur de Godomey: "Le dédommagement des riverains a coûté plus que l’ouvrage"