Promotion du secteur privé et développement des affaires: La Ccib rénovée pour mieux servir les entreprises

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) fait peau neuve pour offrir des services d’appui plus adaptés aux entreprises. Alain Hinkati, administrateur provisoire, a présenté les réformes opérées dans ce sens, ce mardi 21 janvier, à la faveur d’une journée portes ouvertes au siège de l’institution consulaire à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Projet de jeunes volontaires : Le premier ambassadeur s'envole pour la France

La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) se veut désormais un véritable centre de services avec une forte orientation sur la satisfaction de la clientèle constituée en l’occurrence des opérateurs économiques. C’est du moins la finalité des réformes opérées pendant les douze derniers mois par la mission d’administration provisoire conduite par Alain Hinkati. Elle a remis au goût du jour les textes statutaires pour faciliter l’organisation des élections, réorganisé le secrétariat général de la Chambre et restructuré les services d’appui aux entreprises.
Des tâches accomplies avec efficacité et dans les délais prévus, apprécie la ministre du Commerce et de l’Industrie, Shadiya Alimatou Assouman, qui félicite toute l’équipe.
« En ce qui concerne la révision des textes, nous avons adopté une approche participative qui nous a permis de corriger les problèmes de représentativité et aussi d’introduire une rationalisation dans la gestion de la Chambre », dévoile l’administrateur provisoire. De nouveaux textes adoptés touchent les statuts, le régime électoral, les corps électoraux, les défis et performances pour la mandature 2020-2025. Au finish, les élections ont enregistré un fort taux de participation (plus de 90 %), avec 60 élus consulaires déclarés sur 69 sièges à pourvoir, se réjouit Alain Hinkati.
Quant à la réorganisation du secrétariat général de la Chambre, il note l’adoption d’un nouvel organigramme avec la création de nouvelles directions et de nouveaux métiers, la réalisation du bilan des compétences avec à la clé un redéploiement des agents et un licenciement d’une partie du personnel dont le nombre est passé de 98 en janvier 2019 à 75 personnes aujourd’hui. Il y a eu également la préparation et l’adoption d’un manuel de procédures administrative, financière et comptable qui a vocation de corriger les insuffisances et imprécisions qui donnaient lieu à des pratiques de mauvaise gouvernance.

LIRE AUSSI:  Projet de jeunes volontaires : Le premier ambassadeur s'envole pour la France

Services réorganisés

La réorganisation des services d’appui aux entreprises s’est traduite par la conclusion d’une quinzaine d’alliances ou conventions de partenariat et la création de nouveaux métiers (agents d’accueil, conseillers d’entreprise), indique M. Hinkati. Ensuite, de nouveaux produits ont été conçus et mis en service comme le rendez-vous mensuel des experts, le parcours de l’entrepreneur, les rencontres thématiques, etc.
Pour toutes ces actions,
Pascal Irénée Koupaki, ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence et membre du Comité national de supervision de l’Administration provisoire, salue le leadership imprimé par Alain Hinkati à travers une vision claire et ce, conformément aux directives du gouvernement. «On n’a aucune raison d’échouer; mieux, on a toutes les raisons de réussir », a-t-il déclaré, exhortant les nouveaux élus consulaires qui seront installés sous peu à s’inscrire dans la même dynamique.
Le Conseil des ministres en sa séance du mercredi 15 janvier dernier a pris acte des résultats définitifs des élections consulaires au titre de la mandature 2020-2025 et instruit les membres du Comité national de supervision de l’Administration provisoire à veiller à l’installation effective des nouveaux élus consulaires avant la fin de ce mois de janvier 2020.

LIRE AUSSI:  Conseil municipal de Parakou:La dernière session ordinaire de la présente mandature tenue hier

La plateforme « Ahilido » disponible

La Ccib dispose désormais d’une plateforme d’information sur les entreprises du Bénin. Accessible à l’adresse https//ahilido.bj, il s’agit d’une application web dénommée « Ahilido » (littéralement en langue fongbé : les marchés se consolident) et qui a vocation de rassembler les informations et opportunités d’affaires au profit des opérateurs économiques.
Entre autres fonctionnalités, elle répond aux besoins d’informations basiques des entreprises, à la possibilité de consultation d’une foire à questions et de l’agenda des événements, au recensement et à l’analyse d’opportunités à saisir. L’application présente un répertoire fiable des entreprises membres de la Chambre et offre également la possibilité de partenariats entre entreprises, de production de statistiques sur les services, de localisation sur une carte Google Map du siège d’une entreprise donnée.
C. U. P.