Projet de densification du réseau haut débit: Le contrat commercial de la phase II signé

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le Projet de densification du réseau haut débit (Pdrhd) au Bénin démarre dans quelques mois. En prélude à cela, les acteurs impliqués dans la mise en oeuvre de ce vaste chantier ont procédé, vendredi 18 septembre dernier, à la signature du contrat commercial du projet.

LIRE AUSSI:  Forêt sacrée de Zannoudji à Zê: Un patrimoine écotouristique à fort potentiel mais menacé

Après la phase I, c’est au tour de la deuxième phase de fibre optique intitulée Projet de densification du réseau haut débit (Pdrhd) de prendre corps. Le démarrage des travaux sur le terrain est prévu pour 2021. Dans cette perspective, les acteurs impliqués dans l’opérationnalisation de cette deuxième phase du projet à savoir, le ministère de l’Economie numérique et de la Digitalisation à travers la Société béninoise d’infrastructures numériques (Sbin) et l’entreprise chinoise Huawei technologies en charge des travaux, ont signé, la semaine dernière, le contrat commercial du projet.
Le Pdrhd consiste en la réalisation d’un réseau dorsal national en fibre optique. Sa mise en œuvre permettra une transformation complète et une amélioration du réseau de télécommunications au Bénin. Grâce à l’extension du réseau dorsal, et des réseaux métropolitains dans les grandes villes, la couverture nationale du réseau sera sensiblement améliorée. La phase II de ce projet dont le contrat a été signé prend en compte 23 communes et permettra de construire la large bande nationale du Bénin. Ainsi, le Pdrhd améliorera l’expérience internet des populations et des entreprises, ceci, grâce à la réforme du réseau d’accès et à l’expansion de l’accès à large bande des utilisateurs. En d’autres termes, cette deuxième phase du projet facilitera l’accès des populations et des entreprises à l’outil internet haut débit ainsi que le développement des applications.
Au terme de la réalisation de cette phase du projet, le taux de couverture au plan national sera de 70 communes sur 77. Outre le développement d’une industrie des Tics forte et durable, ce projet a également l’avantage de créer de nouveaux emplois notamment dans les secteurs des télécommunications, du génie civil et bien d’autres.
Notons que la première phase du projet a principalement pris en compte les villes de Cotonou, Porto-Novo, Parakou. Ce projet comprend trois volets que sont l’expansion et l’extension du réseau dorsal, la nouvelle construction du réseau métropolitain et la nouvelle construction Microwave. A terme, les infrastructures des Tics à travers le Bénin seront considérablement améliorées, couvrant les principales régions et villes du pays et impacteront une large frange de la population n

LIRE AUSSI:  Jeûne du mois de Ramadan: La recherche du pardon capitale au cours de la deuxième décade