Programme d’assainissement pluvial de Cotonou :9 milliards F Cfa pour dédommager les personnes touchées

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Environnement |   Commentaires: Aucun


Les personnes touchées par le programme d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou ont reçu leurs chèques, dans le cadre de leur dédommagement, hier jeudi 14 janvier, à Cotonou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le directeur général de l’Agence du Cadre de vie et du Développement du territoire en présence du premier adjoint au maire de la ville.

LIRE AUSSI:  Alimentation en eau potable de la ville de Cotonou :La concertation en vue du lancement des études de la phase III

Le dédommagement des personnes affectées par le Programme d’assainissement pluvial de Cotonou est effectif avec la phase de remise de chèques, hier jeudi 14 janvier.
Le gouvernement, confie Gilbert Francisco, directeur général de l’Agence du Cadre de vie et du Développement du territoire, a mobilisé 9 000 000 000 francs Cfa pour les études et l’indemnisation des populations concernées. Gilbert Francisco a indiqué que les travaux ne peuvent se déployer qu’après le plein dédommagement des populations impactées, afin de leur permettre de poursuivre leurs activités économiques dans de meilleures conditions.

C’est ce qui justifie, d’après lui, une forte mobilisation de fonds grâce aux partenaires. «C’est pas moins de 260 milliards de francs Cfa mobilisés auprès des bailleurs à savoir la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement (Bei), l’Agence française de développement (Afd), la Banque islamique de développement (Bid), la Banque africaine de développement (Bad) et la Banque ouest-africaine de développement (Boad)», confie le directeur général de l’Agence du Cadre de vie et du Développement du territoire. Le Programme d’assainissement pluvial de Cotonou (Papc) porte l’ambition du gouvernement de libérer durablement la population de Cotonou de l’emprise néfaste des eaux, informe-t-il, avant de souligner que l’ambition commune est de réussir ce challenge, pour rendre meilleurs le cadre et les conditions de vie de la population.
Le souhait de Gilbert Francisco est que les bénéficiaires de cet accompagnement du gouvernement en fassent un meilleur usage, en l’utilisant effectivement pour la relance de leurs activités. Ils doivent également respecter les délais de libération des emprises des travaux à bonne date.
Gatien Adjagboni, premier adjoint au maire de Cotonou, a indiqué que la remise de chèques aux personnes affectées traduit la volonté du gouvernement et de son chef, Patrice Talon, de faire de Cotonou une ville phare à l’image des grandes villes du monde. Il a réitéré l’engagement de la mairie de Cotonou, bénéficiaire final des infrastructures, à accompagner le gouvernement dans la réalisation de cet ambitieux programme.

LIRE AUSSI:  Déchets bio médicaux: Des restes parfois dangereux à manipuler avec soin