Programme d’action du gouvernement:Les réformes expliquées à la jeunesse de Grand-Popo

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Faute d’information, certains jeunes de la commune de Grand-Popo se laissent berner par des individus qui tentent de les détourner de leur conviction sur la gestion du pouvoir par le régime du président Patrice Talon. Le Mouvement agir autrement pour l’avenir (M3a) en guerre contre cet état de choses a initié, dimanche 21 février, une causerie-débat à leur profit. A l’occasion, ministres et responsables à divers niveaux les ont soutenus.

LIRE AUSSI:  Distribution des cartes d’électeurs à Parakou: L’opération effective, mais timide

De jeunes engagés au service de leurs pairs et de leur communauté. On peut ainsi résumer l’activité initiée, dimanche 21 février dernier, au profit de la jeunesse de Grand-Popo par le Mouvement agir autrement pour l’avenir (M3a). Une causerie-débat sur les réformes et projets du gouvernement y compris ceux touchant au développement de la localité.
« Il est important que les réformes du gouvernement soient mieux expliquées aux populations. Cette causerie est un exercice important à l’endroit des jeunes pour les mettre au même niveau d’information que ceux des autres communes », a précisé Jocelyn Ahyi, maire de la commune de Grand-Popo. Il apprécie cette initiative qui permet d’expliquer à la jeunesse son rôle pour qu’elle apporte sa pierre à l’oeuvre de développement. « Cette causerie est une aubaine pour expliquer les actions menées pour sauver les populations », retient-il.
Pour la marraine de l’activité, Yvette Ayikoué, « le processus électoral en cours dans notre pays a révélé que les réformes politiques mises en œuvre par le gouvernement sont mal comprises ou mal expliquées à la jeunesse ». Interpellée par les jeunes pour une participation responsable au scrutin, elle s’est jointe à eux pour qu’une telle rencontre soit organisée. Objectif, extirper les jeunes de Grand-Popo des mailles de la désinformation. Bien informés, ils seront plus actifs et plus utiles pour leur communauté pendant et au-delà du processus électoral. Pour cette raison, le casting s’est voulu exigeant. Ont été conviés à la causerie, explique la marraine, des jeunes aux audiences avérées dans leurs localités qui pourraient restituer les informations auprès de leurs pairs pour une meilleure compréhension.
Les responsables du mouvement ont surtout invité à cette occasion, Aurélien Armand Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et natif de la localité. Ils disent être en quête de repères et l’ont identifié comme bien d’autres pour être leurs devanciers. Le ministre leur tiendra d’ailleurs un discours qui rime bien avec cette philosophie. En invitant ces jeunes à donner du temps à la République et au changement en cours dans le pays, il leur expliquera que ce mouvement, le M3a est d’abord une école. Ils doivent donc « agir aujourd’hui pour un avenir meilleur », a exhorté le ministre.

LIRE AUSSI:  Retombées du séjour du chef de l’Etat en Chine : Un accord-cadre pour la création d’une entreprise sino-béninoise

Se comporter autrement

Tout en réitérant à l’occasion la primauté des partis sur les mouvements politiques au sein de la mouvance, il s’est voulu précis. « Nous n’allons pas cacher les initiatives citoyennes. Notre but, c’est de faire en sorte que les jeunes puissent se comporter autrement face à la réforme des institutions et du système partisan », soutient le ministre avant son appel à l’union et à la mobilisation. «Il faut qu’on change pour que Grand-Popo soit une vraie station balnéaire. Grand-Popo doit pouvoir être un modèle de développement», indique-t-il. M3a a aussi convié Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances, pour l’aider à élucider ses craintes quant au supposé surendettement du Bénin depuis cinq ans. L’argentier national a eu droit à une belle brochette de questions auxquelles il a répondu dans des termes simples pour mieux expliquer à ces jeunes que le Bénin récolte juste les fruits de sa bonne gouvernance sur le plan international.
Les réformes dans le secteur de l’éducation ont aussi fait l’objet d’un exposé présenté par Sylvie Hounzangbé Adoté alors que celles politiques ont été explicitées par Luc Sossa. Le secteur de la microfinance, les réalisations dans les secteurs du Cadre de vie et du Développement durable et de l’Agriculture ont été également présentées à ces jeunes. L’exercice sera répété, chaque fois que le besoin se fera sentir, ont promis les responsables du mouvement M3a.