Programme conjoint de développement des marchés financiers: Le Bénin représenté à la première conférence à Abidjan

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


La première conférence du Programme conjoint de développement des marchés financiers (J-Cap) se déroulera les 10 et 11 février prochains, à Abidjan, sur le thème: ”Investir pour la croissance”.

LIRE AUSSI:  Dr Baba Soumaré du Bureau régional de la Fao pour l’Afrique: « L’élevage durable est tributaire des services vétérinaires compétents »

La rencontre qui rassemblera environ 350 participants -experts sur les marchés financiers et décideurs gouvernementaux – du monde entier connaîtra la participation du Bénin. Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances, en sa qualité de président du Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), prendra une part active à cet évènement qui présentera des expériences du monde entier et examinera comment les répliquer, proposera de nouveaux partenariats, des opportunités d’investissement et d’affaires aux participants et permettra de promouvoir les idées innovantes explorées lors des échanges entre les secteurs public et privé et les groupes de travail.
La Conférence d’Abidjan mettra également l’accent sur la création d’un marché performant des obligations d’État; le développement du marché des actions et des obligations de société ainsi que des Pme et institutions financières soumises à la réglementation Bâle II et III ; l’expansion et la diversification de la base d’investisseurs, notamment grâce à la mobilisation des investisseurs étrangers dans les marchés locaux et le développement des fonds de pension nationaux qui contribueront au financement de long-terme et à la stabilité financière.
Il est à souligner que le J-Cap a été créé en 2017 par la Banque mondiale et IFC. Il offre une plateforme permettant aux gouvernements et aux leaders d’industries de discuter des principales tendances, des défis et opportunités sur les marchés de capitaux de l’Uemoa. Le J-Cap a également pour but de mobiliser des investissements privés pour financer des secteurs essentiels de l’économie et rendre le marché régional plus attrayant pour des investisseurs à long terme. Outre la zone Uemoa, le J-Cap intervient au Bangladesh, en Indonésie, au Kenya, au Maroc, au Pérou et au Vietnam.

LIRE AUSSI:  Université de Parakou: Deux joyaux réceptionnés par Eléonore Yayi Ladékan