Procédure d’octroi d’une 3e licence de réseau de communication: Talon tient sa promesse de révolutionner le secteur des Gsm

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numerique et de la Digitalisation

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation (Mnd), a lancé un appel à concurrence qui débouchera sur l’octroi d’une troisième licence de réseau de communication électronique mobile en République du Bénin. Cette action intervient suite à la promesse faite par le président Patrice Talon lors de sa campagne électorale d’offrir une meilleure qualité de services mobiles aux populations et son aboutissement révolutionnera ce secteur lors du prochain quinquennat.

LIRE AUSSI:  Éditorial de Paul Amoussou: La présidentielle comme le 110 m haies

Soucieux de renforcer la transformation digitale amorcée depuis 2016 et de favoriser l’accès de tous les Béninois aux services de communication électronique, Patrice Talon joint l’acte à la parole en autorisant l’attribution d’une troisième licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau de communication électronique mobile.

Ce faisant, la promesse de campagne faite par le duo Talon-Talata lors de la campagne présidentielle n’est plus loin de devenir réalité. « La téléphonie mobile est indispensable de nos jours, un troisième réseau Gsm viendra s’ajouter à ceux qui existaient pour permettre aux Béninois quelle que soit leur position d’être connectés», avait promis le duo Talon-Talata lors de sa campagne électorale.

En effet, instruite en Conseil des ministres, en sa session du 24 mars dernier, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation (Mnd), a autorisé l’ouverture d’une procédure d’octroi d’une troisième licence de réseau de communication électronique mobile en République du Bénin.

LIRE AUSSI:  Menace pour la sécurité alimentaire en Afrique: Un guide de gestion de la chenille ravageuse du maïs

Conduite par l’Autorité de Régulation conformément à l’article 3 du décret n° 2019-216 du 31 juillet 2019 fixant les modalités d’octroi des licences, des autorisations et des conditions de réalisation de la déclaration relatives à l’exercice des activités de communication électronique en République du Bénin, cette procédure va révolutionner le secteur des Gsm jusque-là porté par deux opérateurs Gsm.

L’appel à concurrence est ouvert à tout opérateur de réseau de communication électronique non titulaire d’une licence de réseau de communication électronique mobile en République du Bénin, ayant les capacités techniques et financières nécessaires et n’étant pas contrôlée directement ou indirectement par une autre société soumissionnaire ou titulaire d’une licence de réseau de communication électronique mobile dans le pays.

Ainsi, une révolution s’annonce dans le secteur des Gsm. Car, cette action va non seulement permettre la création d’emplois dans le secteur mais aussi consacrer le retour de l’Etat dans un domaine aussi sensible et de souveraineté que constituent les réseaux mobiles. Toutes choses qui vont entraîner la concurrence dans le secteur et favoriser l’amélioration des offres et services.