Présidentielle du 11 avril: Faible affluence par endroits dans le Littoral

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Globalement, la présidentielle de ce dimanche 11 avril, s’est bien déroulée dans le département du Littoral. Aucun incident majeur n’a été noté. Le seul bémol, le taux de participation qui laisse à désirer.

LIRE AUSSI:  Transmission de projets de lois au Parlement : Des réformes attendues à la police, dans l’armée, à la Douane, aux Eaux, Forêts et Chasse

La majorité des postes de vote, dans la 16e circonscription électorale, a ouvert entre 7 heures et 7 heures 30 minutes. Tout le matériel électoral a été acheminé, la plupart des agents électoraux ont répondu présents au poste (les absents ont été remplacés), et le vote s’est déroulé normalement ce dimanche. Pas donc d’incident majeur.
Au terme du vote, constate-t-on, le taux de participation reste relativement faible.

Dans les 6e, 7e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e et 13e arrondissements de Cotonou, le constat est le même. Aux complexes scolaires Cadjehoun et Menontin, par exemple, sur 400, voire 450 inscrits dans chacun des postes de vote, moins de 100 votants ont été enregistrés. Cette tendance faible se dessinait déjà à la mi-journée mais les agents des postes de vote et quelques élus locaux rencontrés sur place expliquent que les électeurs se sont d’abord rendus au culte, comme à leur habitude, et que l’affluence attendue pourrait être observée dans l’après-midi ou vers la fermeture des postes de vote. Certes les chiffres ont évolué mais pas tellement.
Dans la majorité des centres de vote sillonnés, l’on a noté la présence des forces de l’ordre et des observateurs locaux et internationaux. Au niveau de plusieurs postes de vote, les représentants des candidats n’étaient pas tous présents. La plupart des représentants rencontrés sont ceux du duo Talon-Talata.
Dans la 15e circonscription électorale, le dispositif électoral a été mis en place à temps pour le bon déroulement du scrutin et la plupart des postes de vote ont également ouvert entre 7 heures et 7 heures 30 minutes. Au niveau des trois centres de vote sillonnés dans le quartier Avotrou et Suru-Léré, le manque d’affluence des électeurs était visible.
Dans les 1er, 2e, 3e, 4e, le 5e et le 6e arrondissements, le vote s’est déroulé dans le calme et la sérénité, sous le regard des forces de l’ordre qui veillent au grain. Même constat au niveau du bureau de vote de Yagbé, et au poste de vote n°1 de Hindé où le candidat au poste de vice-président, Iréné Agossa, a accompli son devoir civique. Ici, il y a à peine une centaine d’électeurs qui ont exprimé leurs suffrages sur 424 personnes attendues.

LIRE AUSSI:  Programme de construction de 20 000 logements sociaux: Une mission de la Badéa pour les derniers ajustements

Par Ariel GBAGUIDI & Isidore Alexis GOZO