Présentation des vœux du nouvel an au CES: Bilan du chemin parcouru et perspectives

Par zounars,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le président du Conseil économique et social (CES), Augustin Tabé Gbian, a présenté, hier mercredi 7 janvier à Cotonou, ses vœux du nouvel an à ses collaborateurs. Sacrifiant ainsi à la tradition, il a, dans une ambiance très festive, fait le point de ses actions et énuméré des perspectives pour la nouvelle année. Il était entouré des conseillers et du personnel administratif civil et militaire en service dans l’institution.

LIRE AUSSI:  Tournée du ministre de l’Industrie et du Commerce: Serge Ahissou s’imprègne des difficultés de la Sitex et de la Cbt à Lokossa

C’est une ambiance très gaie qui a prévalu hier mercredi, lors de la cérémonie de présentation des vœux de la nouvelle année au Conseil économique et social (CES). En présence de tous les conseillers et du personnel administratif civil et militaire, le président du CES, Augustin Tabé Gbian, a formulé ses vœux de santé, de paix et de prospérité à tous.
La cérémonie a été l’occasion pour le personnel de présenter ses diverses doléances à l’autorité. Ainsi, la secrétaire générale du Syndicat du personnel administratif du CES, Aimée Tinglinsou, a exprimé le vœu que cette nouvelle année soit celle de l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents.
Pour elle, certains actes et faits ne favorisent pas une bonne ambiance de travail depuis l’installation de la cinquième mandature de cette institution. Ainsi, pour mettre tout le monde au travail il importe, selon elle, de corriger certaines irrégularités. Aussi a-t-elle suggéré la correction des frustrations nées de divers redéploiements, l’élaboration et la mise en œuvre effective du plan de formation au profit du personnel administratif de l’institution.
La restructuration de certains services pour tenir compte des besoins de l’institution, la restauration de la bonne ambiance de travail, de la quiétude des agents; la sensibilisation et la formation des responsables administratifs à la déontologie administrative sont entre autres points qui tiennent à cœur au personnel administratif, à en croire la secrétaire générale du syndicat.
Abondant dans le même sens que son prédécesseur, le secrétaire général du CES, Samuel Ahokpa, a pour sa part témoigné toute sa reconnaissance aux membres de la cinquième mandature.

LIRE AUSSI:  Déclaration politique en vue du second tour: L’alliance Abt et Sébastien Ajavon s’engagent à porter Patrice Talon au pouvoir

Ambitions et détermination

Il a par ailleurs, loué à sa juste valeur leurs différentes ambitions et détermination à conduire avec succès le conseil. Lesquelles ambitions se justifient par des activités de renforcement des capacités, des actions de visibilité de l’institution et de l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel administratif civil et militaire, a-t-il fait remarquer.

Le vice-président du Conseil économique et social, Dominique Atchawé, a quant à lui salué l’expertise mise en œuvre par l’équipe de la cinquième mandature dans le but de relever les différents défis qu’elle s’est assignée. Néanmoins, a-t-il reconnu, beaucoup reste à faire. « Il conviendrait d’attirer votre attention sur la préoccupation des véhicules de fonction des membres du bureau et des commissions permanente(…). De manière générale pour le collège des conseillers, il est important de rappeler les conditions périlleuses de mise en œuvre des missions à l’intérieur du pays », a déploré Dominique Atchawé.
Le vice-président du CES a également dans son allocution fait un bilan des dossiers en instance au sein de l’institution mais qui ont trouvé une issue favorable grâce à la présente mandature. Il a par ailleurs invité toutes les composantes de l’institution à une cohésion sociale afin que les différentes activités qui seront programmées cette année, soient mises en œuvre de manière effective, efficace et efficiente pour le bonheur des populations.
Faisant siennes les différentes préoccupations soulevées, le président du CES Augustin Tabé Gbian s’est réjoui des initiatives entreprises par la cinquième mandature qui s’est installée, il y a quelques mois, et les défis qui l’attendent. «Ma prière est que, tout au long de cette nouvelle année, le Tout-puissant donne à chacun de nous, à quelque niveau qu’il se trouve, la santé, l’inspiration, la disponibilité et la détermination nécessaire, le rôle constitutionnel qui est le sien,» a souligné Augustin Tabé Gbian.
Le président du CES a saisi enfin l’occasion pour appeler tous les membres de l’institution à adopter une posture de facilitateur afin de jouer leur partition pour la sauvegarde de la paix au Bénin en cette nouvelle année 2015 qui sera marquée par l’organisation des élections communales, locales et législatives, a-t-il conclu.