Présentation de vœux à l’Onip: Un bilan positif et de grandes ambitions pour 2020

Par Isidore Alexis GOZO ( Stag),

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


La salle de conférence de l’Office national d’Imprimerie et de Presse (Onip) a servi de cadre, vendredi 24 janvier dernier, à la traditionnelle cérémonie d’échange de vœux de nouvel an entre le directeur général par intérim, Bertin Sowakoudé, et le personnel. A cette occasion, quatre travailleurs qui font valoir leurs droits à la retraite après des années de bons et loyaux services rendus à la nation ont été honorés.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale/ Dossier PPEA II: Une commission spéciale pour écouter Barthélémy Kassa

C’est dans une ambiance conviviale que le directeur général par intérim, Bertin Sowakoudé, et le personnel de l’Office national d’Imprimerie et de Presse (Onip) ont échangé les vœux de nouvel an. A l’occasion, un bilan des activités menées au cours de l’année écoulée a été fait et les perspectives pour l’année 2020 ont été dévoilées.
Désiré Gbodougbé, secrétaire général du Syntra-Onip a reconnu que 2019 a été une année de bond qualitatif. Il a rappelé que 2019 a été non seulement marquée par la formation continue et le recyclage des agents de l’Office mais aussi par la célébration, avec succès, du cinquantenaire du quotidien national d’information aujourd’hui « La Nation » et le lancement officiel du site Web ainsi que l’application mobile du journal, qui place le journal dans la cour des grands. Il met également l’accent sur le renouvellement du certificat Iso 9001: 2015 de l’Office qui a eu lieu le 9 août 2019.
Le secrétaire général du Syntra-Onip a aussi reconnu le mérite des agents de l’imprimerie qui, selon lui, sortent des produits mieux appréciés que par le passé. Et ceci, grâce à la réparation des vieilles machines qu’on croyait tombées en désuétude. Il ajoute que ces résultats sont le fruit de la clairvoyance de l’actuel directeur général par intérim et de toute son équipe.
Néanmoins, il a souhaité voir améliorer les conditions de travail du personnel ainsi que la poursuite des sessions de formation et de recyclage, l’octroi des primes vestimentaires aux journalistes et aux agents de l’administration sans oublier ceux qui n’en bénéficient pas encore conformément aux dispositions de la Convention collective, et le renforcement des moyens de production.
Des doléances qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Bertin Sowakoudé, directeur général, s’est engagé à relever le défi au cours de la nouvelle année. Il a reconnu le mérite des travailleurs et les a invités à plus d’abnégation et de dévouement au travail. Il a noté qu’au cours de la nouvelle année, l’accent sera encore mis sur la formation des agents appelés à donner de meilleurs rendements. En ce qui concerne les primes sollicitées par le syndicat, le directeur général a pris l’engagement de les défendre et de les justifier par l’augmentation des résultats. « Je sais que vous êtes tous mobilisés pour que nous travaillions à produire plus de résultats et par la suite, nous pouvons revendiquer des primes. C’est notre combat à tous », a-t-il promis.
Bertin Sowakoudé a rappelé qu’il est désormais garanti à tous les travailleurs l’assurance maladie. Selon lui, si le projet arrive à son terme, les travailleurs n’auront plus à se soucier pour l’achat de médicaments pour leurs soins ainsi que ceux de leurs familles.

LIRE AUSSI:  Contribution du Bénin à la mise en œuvre des Odd: Entre progrès et défis

Quatre retraités honorés

L’autre étape non moins importante de cette cérémonie est la remise de présents à quatre agents admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Il s’agit de Romuald Binazon, ayant servi au sein de l’office pendant 29 ans 11 mois 28 jours en qualité de journaliste, d’Edgard Sanvi Couao-Zotti qui a totalisé une ancienneté de 24 ans 3 mois et 5 jours au service de l’Onip en qualité de journaliste ayant occupé divers postes de responsabilité (Secrétaire de rédaction, Rédacteur en chef et Directeur de publication). Pothin Gnanvi également journaliste a totalisé 39 ans 5 mois et 22 jours de carrière dont plus de 25 ans à l’Onip (Secrétaire de rédaction adjoint et Chef des Relations publiques de La Nation) et 14 ans à la Haac en tant que directeur de la Coopération et chef Antenne Zou-Collines. Quant à Paul Elie Yahouédéhou, relieur à l’imprimerie, il fait valoir ses droits à la retraite après 40 ans et un mois de service. Chaque récipiendaire a été gratifié d’un cadeau, d’un diplôme d’honneur et d’un chèque selon sa catégorie.
Très ému par ce geste, le représentant des récipiendaires a remercié la direction générale et tout le personnel pour cette marque de reconnaissante de leurs mérites. Romuald Binazon a tenu à saluer leurs anciens collègues qui ont travaillé à leurs côtés durant des années pour leur franche collaboration. Il a ensuite imploré le Seigneur à accorder à ceux qui sont encore en fonction la grâce de vivre également un jour ces instants solennels.