Présentation de copies figurées de lettres de créance au ministre des Affaires étrangères: De nouveaux ambassadeurs du Brésil et d’Afrique du Sud au Bénin

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les nouveaux ambassadeurs du Brésil et de l’Afrique du Sud près le Bénin ont présenté respectivement les copies figurées de leurs lettres de créance au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, mercredi 20 janvier dernier. Au cours de la même journée, le ministre a reçu les lettres de cabinet du nouveau coordonnateur résident du Système des Nations Unies et de la nouvelle représentante résidente de l’Unicef au Bénin.

LIRE AUSSI:  Campagne électorale: Dernière ligne droite pour ratisser large dans le Mono

Deux nouvelles ambassadrices accréditées au Bénin ont présenté les copies figurées de leurs lettres de créance à Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Regina Célia de Oliveira Bittencourt est la nouvelle embassadrise estraordinaire et plénipotentiaire de la République fédérative du Brésil près le Bénin. Née le 28 juin 1955 à Alagoinhas Bahia elle est diplômée en droit de l’Université de l’État de Rio de Janeiro en 1978 et de l’Académie diplomatique de l’Institut Rio Branco en 1983. Elle était en poste au Burkina Faso depuis 2014 avant sa nomination pour le Bénin. Regina Célia de Oliveira Bittencourt compte renforcer les liens de coopération entre son pays et le Bénin, car, dit-elle, au Brésil il y a un grand intérêt pour l’Afrique. « Des Brésiliens viennent régulièrement au Bénin pour retrouver leurs racines », note la diplomate qui se réjouit des traits communs entre le Bénin et son pays. «Quand on arrive ici, on voit que nous avons beaucoup de choses en commun. Notre culture, notre musique, les danses, les folklores, l’art culinaire et aussi les religions. »
La nouvelle ambassadrice de l’Afrique du Sud au Bénin, Robina P. Marks, note avec satisfaction, que les relations entre le Bénin et son pays datent de très longtemps. Elle informe qu’elle mettra tout en œuvre pour consolider ces liens d’amitié. Précisant que le Bénin et l’Afrique du Sud ont les mêmes priorités, la diplomate sud-africaine entend oeuvrer pour le rayonnement de la filière ananas, entre autres. «Lorsque je suis arrivée au Bénin, j’ai goûté votre ananas qui est très doux. Je me suis demandé quelle expertise mettre en place pour promouvoir cette filière », informe Robina P. Marks, nouvelle ambassadrice de l’Afrique du Sud près le Bénin.

LIRE AUSSI:  Pour des communales apaisées: Louis Vlavonou invite les députés à jouer leur partition

Les instances du Système des Nations Unies renouvelées

Aurélien Agbénonci a également reçu le nouveau coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin. Salvator Niyonzima est de nationalité burundaise. Né le 30 avril 1959, il est titulaire d’un diplôme postuniversitaire en gestion du Vih/Sida en milieu de travail obtenu en 2003 en Afrique du Sud, après avoir obtenu en 1993 à l’Université d’État de Californie un master en administration publique. « Je viens travailler avec le gouvernement béninois pour le développement durable au Bénin », s’engageant à oeuvrer pour la synergie d’actions des Nations Unies en vue de produire des résultats tangibles suivant le cadre de coopération qui existe entre le gouvernement et les diverses agences des Nations Unies. «On est prêt, on va se mettre au travail», s’est-il engagé.
De nationalité camerounaise, Djanabou Mahondé est la nouvelle représentante résidente de l’Unicef au Bénin. Au terme de son tête à tête avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, elle a exprimé toute sa joie d’être au Bénin pour y faire la promotion des droits des enfants, des jeunes et des femmes. « Je suis ravie de voir que la République du Bénin a mis un point central dans l’assurance des droits des enfants, surtout dans les domaines de l’éducation, de la survie de l’enfant, leur protection et dans le domaine de l’eau et l’assainissement. J’espère que dans les années à venir, nous allons renforcer cette étroite collaboration qui existe entre le gouvernement du Bénin et l’Unicef », informe la nouvelle représentante résidente de l’Unicef au Bénin.