Première session extraordinaire du Cnds: Vers l’adoption des termes de référence et l’amélioration des textes

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun

Session extra du CNDS

Le Conseil national du dialogue social (Cnds) a ouvert, hier lundi 26 avril à l’Infosec à Cotonou, les travaux de sa première session extraordinaire. Pendant cinq jours, les conseillers auront à suivre diverses communications et à examiner des dossiers dont l’adoption des termes de référence et l’amélioration des textes fondamentaux sans oublier la mise en œuvre du Plan annuel de travail (Pta) au titre de l’année 2021.

LIRE AUSSI:  Audiences à la Haute Cour de Justice: Le bicentenaire d’intronisation du roi Guézo célébré en novembre prochain

Instaurer et maintenir la paix. Tel est le rôle principal du Conseil national du dialogue social (Cnds). Guillaume Attigbé, président du Cnds, l’a d’ailleurs rappelé à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première session extraordinaire de l’année 2021.

Du lundi 26 avril au vendredi 30 avril 2021, le bureau exécutif national du Cnds examinera des dossiers essentiellement liés à : l’étude et l’adoption de la répartition des propositions d’amélioration aux textes fondamentaux du Cnds ; l’étude et adoption des termes de référence de l’atelier sur la mise en œuvre des recommandations de l’étude relative à la promotion des conventions collectives de travail de branches; l’étude et l’adoption des termes de référence de l’atelier de réflexion sur le thème « Le dialogue social au service d’une fiscalité de développement : la migration de l’économie informelle vers le formel ».

A ce niveau, le président du Cnsd a souligné qu’il s’agit de satisfaire à l’une des recommandations de l’atelier de réflexion organisé du 23 au 25 octobre 2019 sur la fiscalité de développement. Mieux, la présente session poursuivra la question relative aux propositions d’amendements à apporter aux textes fondamentaux du Cnds.

LIRE AUSSI:  Passation de service à la CNSS: Martial Sounton veut assurer la pérennité du registre social

Au cours des travaux, des communications sur le programme d’installation et de formation des membres des démembrements du Cnds dans les départements sont également prévues. Pour finir, Guillaume Attigbé a rappelé que la session intervient au lendemain de l’élection présidentielle du 11 avril dernier. Tout en saluant les principaux acteurs de cette œuvre qui témoigne une fois encore de la maturité du peuple béninois, Guillaume Attigbé a déploré et condamné les dérapages et l’incivisme de certains concitoyens qui ont créé des situations très regrettables en allant jusqu’à s’attaquer à certains piliers de la République. Pour lui, rien ne peut justifier de tels actes ignominieux et indignes. C’est pour cette raison qu’il invite les acteurs de tels actes à prospecter d’autres voies de contestation que celle basée sur la violence.