Prédictions du Tofâ 2020: Les sacrifices ont lieu demain à Cotonou

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


La seconde phase de la consultation annuelle (Tofâ 2020) aura lieu ce samedi 18 janvier au Ciné Le Bénin à Cotonou. Elle sera consacrée aux sacrifices indiqués par l’oracle (Fâ/Orunmila) pour conjurer le mauvais présage et assurer une année apaisée, la concorde et la prospérité nationales.

LIRE AUSSI:  Journée du manuscrit francophone: «Dullah, la grosse énigme» de Ezin Pierre Dognon retenue


La phase de consultation proprement dite avait eu lieu au même endroit, samedi 14 décembre 2019, sous l’égide de l’association Bénin Tofâ et l’association des Fagbassa et bokonons du Bénin (Afab). C’était en collaboration avec le Conseil national des cultes endogènes du Bénin (Conaceb) et l’Authentique Ordre de la Reine Mère (Aunor).
Lètayi-Gbé, c’est le signe principal qui en est sorti, rappelle Clément Hounsou Akoutè, un des prêtres du Fâ qui y a participé. Les signes ascendants sont: Tula-cholo-Di et Di-Trukpin. «Les sacrifices qui conviennent, nous les faisons souvent avant la nouvelle année mais par manque de moyens, nous avons dû les reporter », indique-t-il.
« De façon générale, la consultation a été globalement négative, parce que prévoyant l’échec et des difficultés à l’horizon», estime le professeur David Koffi Aza, coordonnateur du Tofâ. Selon les prédictions, les finances et la production agricole du pays ne se porteront pas mieux qu’auparavant et les dirigeants devraient revoir les ambitions, même si les efforts du gouvernement seront plus visibles cette année. Une impulsion populaire pourrait menacer le pays, suscitant la désobéissance civique avec comme corollaire des troubles face à la détermination et l’intransigeance des responsables politico-administratifs, présage le Fâ, à en croire Clément Hounsou Akoutè.
Les expropriations du peuple, la corruption, le vol, l’égoïsme excessif, la haine, la mortalité infantile, les morts subites, les morts par noyade et naufrage, les dissensions dans les foyers pourraient également se multiplier cette année, interprète, pour sa part, Sètondji Adanclounon Ado, prêtre du Fâ à Porto-Novo. Il faudra éviter les querelles inutiles, la colère, l’excès d’alcool, l’adultère, les avortements provoqués, souligne le bokonon.
L’oracle a recommandé la libération de certaines personnalités ayant occupé de hautes fonctions dans la République pour décrisper l’atmosphère politique, la protection des enfants, le respect des aînés et des femmes, confie Clément Hounsou Akoutè. Le Fâ exhorte par ailleurs les dirigeants à se concentrer sur les préoccupations internes du pays plutôt que sur les affaires étrangères et la diplomatie internationale.

LIRE AUSSI:  Restitution des biens culturels: La Cedeao pour l’élaboration d’un plan d’action régional 2019-2023