« Précis de pratique et de correspondance diplomatiques et consulaires »: Un guide méthodologique pour asseoir l’efficacité

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Le livre intitulé « Précis de pratique et de correspondance diplomatiques et consulaires» est un recueil de modèles et spécimens en matière de rédaction de courrier et de pratique diplomatiques orthodoxes. Il s’érige en un véritable antidote contre l’amateurisme et l’inexpérience dans ce milieu. L’ouvrage a été mis sur le marché, vendredi 13 novembre dernier, à Cotonou, par l’ambassadeur Marc Hermanne G. Araba.

LIRE AUSSI:  Fitheb 2016: Un réseau interafricain pour la fluidité de la circulation du théâtre en création

Tout sauf l’improvisation. En diplomatie, il s’agit là d’une règle d’or, sauf que parfois, elle se fait bousculer par des pratiques indécentes qui créent le malaise ou l’incident diplomatique.
C’est donc pour pallier ces genres de frasques que l’auteur de « Précis de pratique et de correspondance diplomatiques et consulaires », l’ambassadeur Marc Hermanne G. Araba a mis ce précieux ouvrage sur le marché, vendredi dernier. L’auteur « a voulu rassembler des modèles et spécimens de la correspondance et de la pratique diplomatiques aussi bien dans nos Etats que sur le plan international et susceptibles d’être utiles aux praticiens de la chose diplomatique », détaille le préfacier, l’ambassadeur Jacques Adandé. “ L’Araba ”, surnom qu’il a donné à ce livre, est à l’usage de tout diplomate en fonction, et un bréviaire pour les diplomates en devenir.

Il s’adresse aussi aux non diplomates travaillant en milieu diplomatique.
L’ouvrage de 272 pages comporte six chapitres et 68 encadrés. L’auteur informe avoir utilisé l’approche synchrone pour la rédaction du livre et fédéré deux composantes à savoir la théorie et la pratique en montrant de manière précise comment rédiger différents actes administratifs et diplomatiques abordés dans la partie théorie. Ainsi, le chapitre 1 parle des correspondances administratives et diplomatiques. Le chapitre 2 renseigne sur comment le chef de mission diplomatique est choisi, les demandes et notifications y afférentes, les créditifs, sa prise de service, la notification de sa fin de mission ainsi que d’autres détails utiles. Le même exercice est répété dans le chapitre 3, cette fois-ci, pour le chef de poste consulaire y compris comment créer un tel poste. Le chapitre 4 porte sur l’action diplomatique et les deux derniers parlent de la pratique et de la gestion des carrières, des affectations de même que la gestion des cas pratiques et situations protocolaires tels que la gestion d’une visite du président de la République.
« Voilà comment la pierre a été taillée et dégrossie », s’exclame Marc Hermanne G. Araba. Le préfacier « salue l’excellent travail effectué » par son collègue et retrace les coulisses de la rédaction et de l’édition du livre. L’ambassadeur Jacques Adandé est convaincu que « cet ouvrage est promis (…) à un grand succès». Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, salue aussi l’initiative et ne doute pas de l’intérêt que les diplomates et les agents et cadres de l’administration vont accorder à cet ouvrage. Car, souligne Aurélien Agbénonci, ce « manuel de procédures » vient combler un vide puisque le milieu diplomatique manque d’ouvrages de référence du genre qui surtout partent d’une expérience vécue.
L’envie de mettre ce bouquin sur le marché, explique l’auteur, est née de trois déterminants : sa passion pour les lettres et le livre, l’utilité née d’un besoin et le devoir qu’il décrit comme une dette découlant de l’ouverture généreuse et spontanée de ses aînés.
Biographie

LIRE AUSSI:  4e édition de Miss Tourisme Bénin: 17 candidates en lice pour une couronne !

Né le 19 février 1971 à Porto-Novo, l’ambassadeur Marc Hermanne G. Araba est nanti d’un “ Master of Arts ” à l’Institut ukrainien des relations internationales de l’université de Kiev. Il a à son actif 24 ans d’expérience dans le service diplomatique béninois. Ministre plénipotentiaire des Affaires étrangères, l’ambassadeur Marc Hermanne G. Araba est fraîchement nommé au poste de représentant permanent du Bénin près l’Organisation des Nations Unies à New-York. L’ancien secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération est marié et père de deux ans. Il parle couramment le français et a une bonne connaissance du russe et de l’anglais.