Poursuite de ses actions après 2021 : Des Béninois de la diaspora invitent Talon à se représenter

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Politique |   Commentaires: Aucun


Pour l’achèvement et la pérennisation des nombreux projets et programmes ambitieux initiés par le gouvernement de la Rupture, le Mouvement des jeunes pour l’égalité des chances (Mojec), section diaspora, exhorte le président Patrice Talon à briguer un second mandat en 2021. Afin de convaincre le chef de l’Etat à accepter leur demande, ces jeunes Béninois de la diaspora lui ont adressé une lettre ouverte de Paris, le mardi 15 septembre dernier.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre des résolutions du dialogue politique: Le Parlement adopte à l’unanimité la loi sur l’amnistie

Dans la correspondance signée du président du Mojec diaspora, Aziz Adjakpè, et reçue par les services compétents du palais de la Marina, lundi dernier, le mouvement apprécie de fort belle manière le bilan du président de la République à quelques mois de la fin de son premier mandat. Réformes économiques, lutte implacable contre la corruption, réalisation du projet asphaltage, bref, pour cette première expérience, le Mojec diaspora se dit comblé par le bilan de Patrice Talon. Un bilan élogieux qui justement les pousse à caresser un nouveau rêve, celui de voir le chef de l’Etat achever toutes les œuvres en cours et enchaîner avec d’autres actions sur la période 2021-2026. Raison pour laquelle ils l’invitent à se représenter en 2021.

« Monsieur le président de la République, votre mandat tend vers sa fin. Malheureusement, tous ces projets titanesques lancés à travers le pays, bon nombre ne pourront être achevés avant la fin de votre premier quinquennat. D’où la nécessité de votre candidature en 2021 pour maintenir le cap et dans le même temps pérenniser et consolider les acquis pour un Bénin bien construit », lit-on dans la correspondance envoyée à Patrice Talon. En sus, les jeunes du Mojec diaspora informent le premier magistrat béninois qu’ils descendent régulièrement au Bénin, et qu’ils entendent également les témoignages que font leurs parents sur la gestion du pays et le nouveau visage que présente ses grandes villes.

LIRE AUSSI:  Non adoption de la proposition d’amendement de la Constitution: La Coalition pour la défense de la démocratie salue le rejet de la révision

C’est donc fort de tout ceci que Aziz Adjakpè et ses pairs du Mojec diaspora, invitent le chef de l’Etat à se porter candidat à la présidentielle de 2021, et lui demandent par la même occasion d’accepter leur requête. Pour eux, le Bénin ne peut en aucun cas se permettre de laisser partir un président qui est toujours éligible et qui pose des actes concrets au détriment d’acteurs politiques qui ont eu déjà à faire leur preuve.