Pour un Bénin mieux organisé: L’Union Progressiste outille 150 jeunes enfants

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le parti Union progressiste a organisé au profit de 150 jeunes âgés de 10 à 17 ans, mercredi 21 août dernier, à Cotonou, une journée de coaching. Cette initiative vise à leur inculquer des valeurs telles que le civisme, le patriotisme et l’excellence à travers un projet dénommé « Graines de baobab ».

LIRE AUSSI:  Couffo: Sylvain Dahouè, nouveau maire par intérim d’Aplahoué

La récolte de demain dépend des graines qu’on aura semées aujourd’hui. Autrement dit, l’avenir est tributaire de l’homme formé dans le présent. C’est pourquoi, soucieux de la qualité des hommes à qui le Bénin sera légué, le parti Union Progressiste a initié un projet dénommé « Graines de
baobab». La première d’une série d’activités dans ce cadre, a été organisée, mercredi dernier, à Cotonou. Cette initiative de l’Up, a dit la coordonnatrice de ce projet, Véronique Tognifodé, vise essentiellement à promouvoir l’excellence et à récompenser le mérite. Cette séance de coaching, explique-t-elle, consiste à présenter des exposés thématiques aux enfants en vue de les familiariser avec les notions guides. Après cette journée, suivra la série de concours dans les catégories dictée, dessins, écrits épistolaires et art oratoire. Cette séance, affirme-t-elle, permet de rappeler les notions de civisme, de patriotisme et de panafricanisme qui amèneront les enfants à aimer davantage leur patrie le Bénin. Il s’agit pour eux de vouloir de belles choses pour leur pays et de rêver grand pour le continent africain. Car ces enfants sont les adultes de demain et par conséquent la relève. Le symbole de baobab en dit long à travers son logo. A cet effet, cette journée de coaching a été l’occasion, pour les communicateurs, de les encadrer, de leur permettre de se cultiver et de se distraire. Au terme de la séance et des concours, les meilleurs de ces 150 enfants seront récompensés.
L’honorable Sèdami Mèdégan
Fagla, membre du bureau politique, se dit rassurée par la présence de ces enfants qui portent l’espoir d’un lendemain meilleur. Par cette organisation, ajoute-t-elle, les parents ont l’obligation de léguer aux enfants un Bénin mieux organisé et assez structuré. Au-delà d’un Bénin bien structuré, ces enfants seront de bons citoyens. Car, pour être un bon citoyen, il faut une bonne dose de patriotisme, d’excellence et de civisme. Elle a exhorté les enfants à suivre attentivement toutes les communications et à donner le meilleur d’eux-mêmes.
La représentante du président du parti Union Progressiste, Christelle Houndonougbo, a  ajouté que pour un Bénin prospère, il est un devoir pour les adultes d’aujourd’hui d’inculquer les bonnes manières aux enfants pour être de bons citoyens.
Il est à rappeler qu’à la suite de cette journée, les concours dans les catégories dictée, dessins, écrits épistolaires et art oratoire ont été organisés, le samedi 24 août dernier. Ceci aux fins de dénicher les talents et récompenser le mérite tout en évoquant de façon ludique les thèmes concernant le civisme, le patriotisme et le panafricanisme. Pour le sujet de dessin, les enfants se sont évertués à représenter un baobab. S’agissant de l’écrit épistolaire, ils devraient écrire une lettre à un proche pour lui expliquer l’hymne national du Bénin. Et pour finir, le concours de prise de parole a mis en compétition les candidats autour de textes issus de discours de célébrités telles que le roi Béhanzin, le président ghanéen Nana Akufo Afo, Cheik Anta Diop, Kwame Nkrumah et Patrice Lumumba. Les trois meilleurs de chaque catégorie seront primés mercredi prochain au cinéma Canal Olympia de Cotonou.

LIRE AUSSI:  Des droits et devoirs en matière de perquisition: Les conseils avisés de Me Charlos Agossou