Pour fluidifier la circulation:Un projet de deux échangeurs à Cotonou

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le président de la République envisage la construction de deux nouveaux échangeurs pour fluidifier la circulation dans la ville de Cotonou. Il était, hier jeudi 19 février, sur les sites pour examiner avec des partenaires la faisabilité du projet.

LIRE AUSSI:  Voyage à l’intérieur du Bénin par bus:Ces petites affaires qui roulent

Le chef de l’Etat est en discussion avec des partenaires pour la mise en place de deux nouveaux passages supérieurs pour fluidifier la circulation à l’intérieur de la ville de Cotonou. Les deux ouvrages devront être construits respectivement au Carrefour Akossombo à Vèdoko et à celui de la SOBEBRA à l’entrée de l’autoroute Cotonou-Porto-Novo. Hier, le chef de l’Etat s’est rendu sur le terrain en compagnie des partenaires afin de s’enquérir de l’état de la circulation et d’examiner la faisabilité du projet. «Le projet est réalisable avec un coût raisonnable pour réduire les bouchons et la pollution dans la ville de Cotonou.

Il s’agit d’un sujet important pour cette ville», confie Gérard Senac, PDG Eiffage Sénégal, qui indique que les ouvrages pourraient avoir la configuration d’un pont métallique ou mixte. Selon Etienne Thibaut, directeur général adjoint du Projet de l’Autoroute Dakar-Aéroport international, et Blaise Diagne, également membre de la délégation des partenaires, le projet sera conçu de manière à préserver le chemin de fer qui traverse le rond point de la SOBEBRA. Les partenaires comptent soumettre les maquettes incessamment afin que la construction des ouvrages démarre dans les meilleurs délais.
Pour rappel, ces mêmes partenaires se sont positionnés sur la reconstruction de la route Carrefour Sèmè-Porto-Novo, y compris le pont d’entrée dans la capitale.

LIRE AUSSI:  Examen du projet de révision constitutionnelle: Les députés pour la consultation de leur base

Savalou-Tchetti en préparation !

Le président de la République s’est entretenu avec les responsables du groupement GIC/SETEM Bénin et BNETD, respectivement chargés de la réalisation des études sur les tronçons Savalou-Tchetti-frontière du Togo et Savalou-Djougou. Pour le premier axe, Jean-Eudes Okoundé, chef de la Mission de contrôle indique que les études sont terminées.

L’entreprise Colas Afrique retenue pour l’exécution du marché est actuellement à la phase de levé topographique afin de sortir dans les meilleurs délais, le projet d’exécution. Quant à la route Savalou-Djougou, l’avant-projet détaillé sera disponible à fin février 2015 au plus tard afin que les travaux soient lancés, confie Léopoldine Nian Vom Amon, directrice de la succursale de BNETD Bénin.
Le chef de l’Etat a également reçu à son cabinet l’ambassadeur du Nigeria près le Bénin, avec qui il a échangé sur les questions d’actualité dans son pays.