Perfectionnement en police judiciaire: Les stagiaires de la 13e promotion du CPPJ sur le terrain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le Centre de perfectionnement de la Police judiciaire (CPPJ) a libéré la promotion du 13e stage des unités judiciaires pour la sécurité intérieure et le maintien de la paix. La cérémonie de sortie officielle de ces stagiaires s’est déroulée jeudi 10 décembre dernier dans les locaux du centre à Porto-Novo, en présence du directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale, le colonel Soumaïla Yaya.

LIRE AUSSI:  Autorisations de ratification d'accords au Parlement : Près de 57 milliards F Cfa pour assurer l’énergie électrique

Ils sont au total 24 gendarmes et policiers membres du 13e stage des unités judiciaires pour la sécurité intérieure et le maintien de la paix à recevoir jeudi 10 décembre dernier, leurs parchemins au Centre de perfectionnement de la Police judiciaire. Les récipiendaires proviennent de sept pays d’Afrique francophone, à savoir le Bénin, le Niger, le Togo, le Sénégal, la Guinée Conakry, le Mali et le Burkina Faso. Ils ont renforcé du 16 novembre au 10 décembre dernier, leurs capacités en Police judiciaire et ont parfait leurs études en directeur des opérations, en directeur d’enquête et en directeur des techniques d’identification criminelle. Selon le chef d’escadron JilesYèkpè, directeur des études au CPPJ, les 24 récipiendaires sont aguerris pour mieux gérer désormais en professionnels efficaces les enquêtes judiciaires de grande envergure et les crimes. Ils ont été spécifiquement formés dans la découverte de charnier, du trafic de stupéfiants et des catastrophes aériennes. Jiles Yèkpè a félicité les stagiaires pour le sérieux dont ils ont fait preuve tout au long des quatre semaines de stage. Ce qui lui permet d’affirmer sans ambages que les objectifs assignés à ce cours de stage sont atteints. Mais il a demandé aussi aux récipiendaires de ne pas dormir sur leurs lauriers. Il faut qu’ils continuent de se cultiver pour mériter davantage leurs parchemins. Le directeur des études du CPPJ n’a pas manqué de témoigner sa gratitude à l’endroit aussi de la Cedeao qui a financé de bout en bout ce stage. Jiles Yekpè souhaite que ce partenariat entre le CPPJ et l’organisation sous-régionale se renforce davantage pour la consolidation de la paix et la sécurité au niveau des pays membres. Il a félicité aussi le gouvernement béninois et tous les membres de l’encadrement pour leurs soutiens qui ont permis de faire de ce 13e stage un succès.

LIRE AUSSI:  Technique de rédaction administrative: Des agents contractuels du MENC outillés

Les 24 gendarmes et policiers récipiendaires ont promis, par la voix de leur porte parole, Mahè Akalalo, d’honorer les parchemins reçus. Ils s’engagent à mettre en application sur le terrain, les enseignements reçus dans la lutte contre l’insécurité, dans leurs pays respectifs. Un engagement que salue le directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale, le colonel Soumaïla Yaya. Ce stage de perfectionnement fait des récipiendaires, des spécialistes capables d’intervenir avec professionnalisme sur des situations de grande criminalité et les théâtres de maintien de la paix. L’importance de ce stage n’étant plus à démontrer, le directeur général adjoint de la Gendarmerie a lui aussi félicité la Cedeao les Etats-Unis d’Amérique et le gouvernement béninois pour leur accompagnement constant au profit du CPPJ pour l’atteinte de la mission de ce centre à vocation régionale pour le perfectionnement en Police judiciaire?